Accueil / Article / À la une dans Balistrad / 24 heures renouvelables

24 heures renouvelables

Temps de lecture : 2 minutes

24 heures renouvelables. Voilà ce à quoi se résume la vie des Haïtiens ces derniers jours. Encore un aujourd’hui qui ne retrouvera pas son lit ce soir. Encore un qui ne fera pas une dernière partie de domino sur le trottoir. Encore un qui ne pourra plus subvenir aux besoins de sa famille.

Il est 11h53 quand je reçois la nouvelle. C’est la deuxième fois que j’apprends qu’une connaissance perd un proche de façon ignominieuse en trois jours. La semaine dernière, c’était un ancien collège de mon père. Aujourd‘hui quand j’y pense, pour moi ça ne fait que deux ; pour certains c’est trois, c’est cinq en une journée ! Ces fusillades se font de plus en plus fréquentes… Moun tonbe pou jwèt kounya. Lè se pa yon brakaj, se yon patizan fou kap fè lòbèy. Lè se pa gang k ap goumen, se bal pèdi lapolis !

Enfin… Le désarroi de mon peuple, le mien, le nôtre ne fait qu’augmenter à la seconde. Comment continuer à vivre dans un pays dans lequel on ne sait si on verra la prochaine minute sain et sauf ? La gourde perd de plus en plus sa valeur. La vie elle aussi, en fin de compte. Les gens sont kidnappés en pleine circulation. En voyage, ils sont rançonnés pour un laisser-passer et la liste continue !
Un parlement sabotteur, un gouvernement non existant, une présidence zombifiée. Nou s on pakèt pitimi san gadò epi Tonton Sam ap fè lago kache avè yo pou yon ti gout dlo fre.
Que vais-je dire à mes petits ? Que vais-je dire à ceux qui viennent après moi ?
Au final, on ne peut que vivre à la seconde près.
Oui, Haïti aujourd’hui, c’est une espérance de vie de 24 heures renouvelables.

Ramona-Joëlle

Like Balistrad on Facebook

À propos Ramona Joëlle Adrien

Je m'appelle Ramona Joëlle Adrien, je suis étudiante, finissante, en Ergothérapie à la Faculté des Sciences de Réhabilitation de Léogâne. Je suis une mordue des livres; passionnée des arts, de la musique et du volley-ball. Écrire est pour moi un moyen de m'echapper et m'isoler du monde ou de partager ce qui se passe au fond avec l'extérieur.
x

Check Also

Pour le bien commun?

Va-t-on continuer de minimiser un mal par rapport à un autre, ou empêcher de dénoncer ce ...