Accueil / Article / À la une dans Balistrad / A l’encre de nos veines

A l’encre de nos veines

Temps de lecture : 2 minutes

Les bouts de papiers d’histoires sont entassés sur des étagères depuis tant d’années. Nous avons étudié et exposé l’histoire de notre chère Haïti. Nous pouvons lire sur le drapeau notre devise: « l’union fait la force » Oui, l’union fait la force pendant que les politiciens gagnent le pouvoir au détriment du peuple. L’union fait la force pendant que la force détruit le faible.

Nous vivons notre troisième mandat de pays lock où nos enfants grandissent dans la peur et Ti Malice leur fable dégoûtée avec « Pitom al vann bè paske ti malice finn rich nan fe bè. » Cependant, ils ne savent pas que Ti Malice a fait sa philosophie en bloquant les routes et en brûlant les marchés. Comment arriveront-ils à comprendre ce mythe si à chaque trimestre ils ont un battement de “Lock” ou la récréation se fait entre des pneus enflammés?

Nous devrions changer l’histoire si nous voulons vraiment que les encres coulent sur la tête des générations à venir. Quelle génération! Quelle préparation! Nous avons appris à l’école que nous avons eu des vaillants soldats mais aujourd’hui nous avons des vaillants parleurs. N’est-ce pas notre histoire qui se décrit mais qu’en est-il de « l’histoire de mon pays », « de l’indépendance à nos jours »? Ces historiens sont morts au défilé de leur encre.

Malheureusement nous vivons dans un pays où nos rêves vagabondent sur les monts de Martissant, aux vallées de la Saline et au colline du village de Dieu sous l’orchestre des « toa toa…. »qui chantent la Dessalinienne.
Nous vivons dans un pays où nos idées sont étouffées par les charmes d’une écriture falsifiée. Qui dit la vérité?

Nous vivons dans un pays où les âmes sont enchaînées attendant la délivrance des nos politiciens devenus prêtres. Amen! Oui, Amen après des discours sans actions! Amen après le 7 juillet 2018,le 7 février 2019 et après le coucher du soleil du jeudi 26 septembre 2019! Amen après le départ de nos intellectuels partis pour une vie meilleure. Nous sommes fiers de parler de la diaspora,oui! Et Amen parce qu’ils sont partis à cause de vous…

Enfin… Amen à un lever de soleil sur Haïti… à une autre histoire qui s’écrit à l’encre du sang de nos citoyens, du sang de nos propres frères et sœurs massacrés, tués par ceux que nous avons votés, oui de notre propre sang.

Amen!

Charmelle Sanon

Like Balistrad on Facebook

À propos Auteur invité

Les auteurs invités sont des contributeurs occasionnels auxquels Balistrad ouvre ses colonnes pour la publication de textes de réflexion sur des sujets divers. Si vous souhaitez vous aussi partager votre expérience ou votre vision, contactez-nous sur les réseaux sociaux ou sur media@balistrad.com. Nous nous ferons un plaisir de les publier, s'ils sont conformes à la ligne éditoriale et aux standards de qualité de Balistrad.
x

Check Also

Suivez le regard du peuple

Dans un discours sonnant creux duquel on ne retiendra qu’une phrase, le président a encore parlé. ...