Politique

Toute l’actualité politique : commentaires et analyses des derniers événements du monde politique haïtien. — Balistrad

2020, JoMo manipulation : « Ti rès pouvwa a pi rèd »

Au lendemain du vote d’Haïti à la réunion extraordinaire du Conseil permanent de l’OEA sur la situation au Venezuela en janvier 2019, la présidence ne s’attendait pas à se retrouver exactement un an plus tard dans la même situation que celle du Venezuela. Le chantre de la présidence légitime dirigera donc à partir du deuxième lundi de janvier par décret. ...

Lire la suite...

Haïti : les armes qui apparaissent par magie

Quel est le point commun entre Viktor Bout et Arby Frantz Larco? Ce sont tous les deux des hommes d’affaires qui ont été appréhendés pour détention d’armes illégales en GRANDE QUANTITÉ mais plaidant ne pas être des marchands d’armes. Aussi, quand cela arrive dans un petit Etat comme le nôtre, c’est suffisamment rare pour que la chose étonne. Elle donne ...

Lire la suite...

2020, JoMo-manipulation pi rèd

2019 aura peut-être été l’année la plus mouvementée pour le président haïtien Jovenel Moise. De la politique de l’usure aux stratégies de manipulation de masses de Noam Chomsky, le président a retrouvé du poil de la bête. Son entrée aux Gonaïves, triomphale ou pas en est la preuve la plus flagrante… Lorsque Noam Chomsky avait élaboré sa liste des « ...

Lire la suite...

Les ramifications historiques du système

Depuis les évènements du 6-7 juillet 2018, le peuple haïtien sort en masse dans les rues. Un mouvement de mobilisation a pris naissance .Cette mobilisation sort de l’ordinaire puisqu’elle ne constituait plus le support ou le renoncement à un chef d’Etat mais charrie avec elle un autre type de revendication : Celle de changer le système. Bien que la population ...

Lire la suite...

Suivez le regard du peuple

Dans un discours sonnant creux duquel on ne retiendra qu’une phrase, le président a encore parlé. C’est avec frénésie que les gens rentraient chez eux de peur de se voir bloqués. Ici, c’est connu : notre président a le don d’envenimer les choses. Pour ça… oui, il est doué. Le comble ! Il nous invite à suivre son regard. Cependant ...

Lire la suite...

Haïti : La conjoncture pose problème à la rentrée scolaire 2019-2020

Plus d’un mois de peyi lock a retardé la réouverture des classes. Cependant, avant l’inflation, la hausse des prix des frais scolaires, les écoles publiques en mauvais état et l’absence des services publics éducatifs dans les coins les plus reculés des villes de province ajoutés à la mauvaise gouvernance et la corruption ont toujours constitué des barrières qui empêchent l’éducation ...

Lire la suite...

Le poids de l’international dans les crises en Haïti

Après des temps de silence, le président Jovenel Moise s’est enfin résolu à parler. Dans son discours, il réaffirme sa volonté de réaliser les promesses de campagne et fait appel aux forces vives de la Nation pour créer un gouvernement d’Union Nationale pour une sortie de crise. Un discours qui a revivifié les mouvements de protestations .En observant de plus ...

Lire la suite...

Les véritables victimes du « peyi lock »

Nous sommes à notre énième saison de « peyi lock« . Ce qu’il en est ? Nous le savons déjà : Paralysie totale et partout. De nombreuses personnes sont déjà victimes des casses et autres protestations en tout genre. Cependant, les véritables victimes de cette situation ne sont pas ceux qui ont perdu une vitre ou encore leur « business ». Il ...

Lire la suite...

La violence, la solution

À l’heure qu’il est, ma très chère patrie connaît des heures sombres, plus sombres qu’une nuit démunie d’étoiles et que la pleine lune a oublié d’éclairer même d’un fin rayon. Rien ne s’améliore au contraire tout s’empire! À gérer chacun son lot de problème, personne n’ose apporter une once de solution. Le tableau laisse voir une situation chaotique nous plongeant ...

Lire la suite...

Quand l’État prend lui-même les armes contre le peuple

Durant les derniers mois, on s’était indigné contre l’utilisation des gangs par des hommes de l’Etat. Cette fois-ci, l’État – pardon, les hommes d’État – n’utilise·nt pas les gangs armés, les milices ou les tueurs à gage pour tuer [ou tirer sur] le peuple. Les sénateurs de la république, sans gêne, utilisent leurs armes à feu contre le peuple, après l’avoir ...

Lire la suite...