Accueil / Contenus / L’artiste et la femme : quelle histoire?

L’artiste et la femme : quelle histoire?

Temps de lecture : 4 minutes

L’artiste vit ou devrait vivre de son art, disent certains. Pas qu’en Haïti. Mais cet artiste, même pauvre, a le pouvoir d’embellir les âmes. Il y a de ces artistes qu’on rencontre et qui n’arrivent pas à vous sortir de la tête. Quand je parle d’artiste, ma pensée se renvoie aux musiciens, aux peintres et aux écrivains particulièrement. Il y a des amis qui sont des écrivains confirmés ou en herbe et souvent on échange à propos de nos conquêtes, non, plutôt la manière dont nous avons été dragués, conquis. Certains d’entre nous sont des nouvellistes, romanciers mais majoritairement des poètes. Selon L Magazine, un magazine culturel de la ville de New York, une étude réalisée par Geoffrey Miller, professeur de Psychologie à l’université de New Mexico, a déjà montré que « produire des œuvres d’arts fonctionne comme une parade amoureuse ».

Lors de nos discussions, plusieurs hypothèses font surface. L’une d’elles suppose que c’est le naturel qui ensorcelle. Une autre, c’est l’intelligence, cette sorcière qu’on s’efforce de mettre dans des livres, des vers, des articles, au moyen d’un instrument, d’une toile et qui veut pas rester, qui attire l’autre à nous. Une autre thèse veut que ce soit le sentiment d’être pas comme tout le monde, comment dire? Spécial? Désintéressé? Parfois cette façon de paraître libertin ou ce charisme qui produit le déclic chez l’autre. Pour nous autres qui savons écrire, le verbe devient facile et le tour n’est pas compliqué pour être joué. Les mots sortent d’une telle manière! Parfois les scènes sont même reproduites dans des films comme le « Rational man », ce prof de philosophie mais aussi homme de lettres qui a tourné la tête de l’une de ses étudiantes; « The only living boy in New york », cet illustre écrivain, bourré de talent, qui a mis le cœur d’une femme en captivité, pas que son cœur, son corps aussi; ou  »Addicted », un fameux peintre assouvit les fantasmes les plus profonds et inavoués d’une femme mariée dès le premier contact; ou encore ce film titré « Tulip », c’est mon préféré, où le peintre arrache la femme d’un richissime homme dès le premier regard. Les exemples sont nombreux.

Les romans racontent pas mal d’histoires, fausses ou pas mais les moments sont on ne peut plus poignants. Orcel raconte l’histoire de son personnage avec son dread, pauvre, qui fait l’amour presque tous les soirs à une femme riche (Les latrines) ou Dany dont les romans regorgent de scènes de séduction. Bukowski pas moins. Un autre aspect à voir. Les femmes font montre d’un grand cœur (gentilles, aimables). Elles aident, pas qu’une histoire de cul, mais offrent leur amitié sincère et nous épaulent dans nos entreprises. Vous vous souvenez peut-être de la chanson du groupe Zenglen « Tanpri Jwe li pou mwen » placée sur son dernier album dont les paroles sont tendres et fortes. ( Fanm sa se tout sa m posede…li toujou konn ap di m mwen gen anpil talan…li se fanatik #1 m..li toujou ap sipòte m..men m lajan pou m peye studio..dèfwa se li ki konn ede m…). Combien de grandes œuvres sont précédées d’un regard féminin? Combien sont produites pour une (des) femme (s)? A ce sujet, on compte Baudelaire avec les Fleurs du mal qui, selon certains critiques, sont inspirées de ses trois maîtresses. Combien de poètes sont soutenus ou aimés par une ou des femmes? Notre premier fan est souvent une petite amie qui s’investit à fond dans nos projets, notre première lectrice qui traque des fautes, notre fervente auditrice. Notre deuxième Moi.

Revenons. Parfois les histoires ne durent pas trop longtemps. Coup de foudre? Le pire est quand on pense que c’était une histoire de cœur mais ce n’était qu’une histoire de cul. L’inverse peut aussi se produire, alors tant mieux. Un de mes amis poètes a déjà eu un « one night stand » après avoir publié un très beau poème. Il arrive qu’on rencontre une fille qu’on ignorait totalement jusqu’à ce précieux moment où elle vous parle de votre texte, d’une de vos musiques que vous avez vous même oublié. On m’interroge parfois sur mes personnages, essayant de faire un quelconque lien avec moi, l’auteur. Vous êtes comment au lit? m’a déjà lâché une fille. Cette vieille manie de voir un personnage vous incarner.

Bref! Mais combien de fois se méprennent-elles sur l’artiste? C’est pas un dieu, oui peut-être un demi-dieu, mais il reste imparfait. Il rêve aussi d’avoir une vie, peut-être tomber amoureux, être vu comme il est. Il a aussi des sentiments, ne ment pas tout le temps. Malheureusement des fois on aime l’artiste, c’est-à-dire le talent et pas l’homme. Le talent est partie intégrante de l’homme mais ne le résume pas. Je reprends les mots du célèbre poète américain Ezra Pound pour dire  » Et nous (les artistes) avons plié les étoiles à notre volonté « . Que nous avons vécu de bons moments avec les femmes! Une amie, une amante, peu importe. « Que tu viennes du ciel ou de l’enfer, qu’importe » dirait Beaudelaire. Alors, Tout par et pour l’Art.

Auteur : Djedly François JOSEPH

Donner un like à notre page facebook

À propos Guest Author

"Le savoir que l'on ne complète pas chaque jour diminue tous les jours."
x

Check Also

De l’Humanité subalterne des masses haïtiennes

L’exclusion sociale que subissent les masses haïtiennes est le produit d’un système ...

Peut-on faire respecter la Loi en violant les Droits fondamentaux?

Il est 4h de l’après-midi. On est au beau milieu de la ...