Accueil / Archives de cet auteur: Kerlintz Morantus

Archives de cet auteur: Kerlintz Morantus

Étant agé de 24 ans, j'ai à mon actif un parcours qui s'adapte parfaitement au jeune haïtien que je suis! Ayant fait mes études secondaires à Saint-Louis de Gonzague puis poursuivant mes études professionnelles à l'Université Notre Dame d'Haïti, j'ai développé un certain amour pour l'écriture, amour me venant certainement du fait de mes nombreuses lectures et des rencontres faites avec les grands auteurs de ce siècle et ceux des siècles derniers! Pourtant, je poursuis aussi l'amour que j'ai pour le dessin! En effet, je fais de la bande dessinée, ce qui est pour moi une sorte d'échappatoire qui me permet d'écrire encore et toujours.

L’obscurité en Haïti et ses frayeurs

L’alarme de mon téléphone resonna. Je sursautai étant arraché d’un doux sommeil et jeté dans la gueule de la dure réalité journalière qui m’attendait. Je m’efforcai de ne pas y penser pour ne pas exacerber cette céphalée matinale qui m’assaillait après ce réveil brusque. Je jettai un coup d’œil à l’écran de mon téléphone pour y rechercher l’heure. Mes yeux, ...

Lire la suite...

Des blouses blanches et de la friture

23 h 16. Je quittais le service d’urologie, les paupières alourdies par un sommeil insidieux (oeuvre de Morphée), pour me rendre en face de l’hôpital où les marchands de boissons de toutes sortes et ceux de fritures commençaient déjà, bien que timidement, à remballer leurs stocks de produits plus ou moins écoulés au cours de la journée. Déterminé, je l’étais ...

Lire la suite...

Aux femmes que j’ai aimées

Les fantasmes qui surgissaient de mon subconscient vers mon esprit me renvoyaient toujours vers le mur d’une désillusion amère me rappelant cruellement la superficialité de l’âme des femmes; ces êtres qui se laissent facilement avoir par le premier venu leur présentant de belles utopies tandis qu’elles rejettent celui qui d’un coeur sincère se jette à leurs pieds prêt à tout ...

Lire la suite...

Ti mizè

Trois roues s’élançaient vaillamment au milieu du marché reliant la route menant à la ville du Cap à celle menant à Madeline, à Milot et au-delà. J’ai dit qu’elles s’élançaient mais au fait, elles pataugeaient plutôt dans une boue dont la couleur était difficilement identifiable tant les mélanges la réalisant étaient disparates. Par contre, les trois roues en question supportaient ...

Lire la suite...

« Leve sou mwen », formule miracle

Tel le fouet qui claque et résonne sur le dos d’un âne pour ranimer ce dernier d’une quelconque léthargie physique , ainsi cette formule a claqué à mes tympans pour me ranimer d’une léthargie psychologique en cette matinée que je qualifierais de merveilleuse après avoir entendu, bien sûr, ce « leve sou mwen » prononcé par un microphone savamment installé sur le ...

Lire la suite...

Délire de persécution ou paranoïa?

Le petit écolier haïtien, pressé par le temps qui lui echappe, s’habille, mange et se met en route vers son école sur le seuil de laquelle ses parents lui donnent les dernières directives pour la journée. Directives qui se terminent sûrement par une phrase bien connue de tous: « Pa manje nan men timoun non! » Tel est le schéma que le ...

Lire la suite...

L’odeur de la création

Une pluie torrentielle, diluvienne faite d’amidon de molécules gluantes, collantes et d’un parfum fade aimé des femmes rebelles s’abattait sur elle pour se mélanger à la sueur de cette dernière qui brisait ainsi sa puissante consistance de viscosité en la diluant. Les gouttelettes de cette pluie traçaient leurs chemins sur la douceur cutanée féminine perlée de crystal et entrecoupée de ...

Lire la suite...

Vie de lutte en Haïti

Ce matin-là, je me rendais à la fac et j’ai dû, comme à mon habitude, jongler un peu et jouer à la « marelle » pour ne pas avoir à piétiner les déchets encombrants les rues. Mon soulier luisant se riait de moi et de ma poche appauvrie de 10 gourdes mais ça, j’y étais habitué comme tout haïtien de ma classe. ...

Lire la suite...

Le 21ème siècle haïtien; Sommes-nous bien au 21ème siècle en Haïti?

Cette question « existentielle » taraude mon esprit! Après tout, qui ne s’est jamais posé cette question ? J’espère bien ne pas être le seul à y chercher une réponse. Mes regards se posent sur toutes les caractéristiques qui font d’un pays un adhérent à ce cercle qu’est le 21ème siècle et je me rends compte que l’illusion de cette époque s’offre ...

Lire la suite...

Confort des parle-mentaires…

Lire la suite...