Accueil / Archives de cet auteur: Médoussa Jean François

Archives de cet auteur: Médoussa Jean François

Je m’appelle Médoussa Jean François, étudiante en gestion du tourisme à l’université Quisqueya . Lire a toujours été une passion et un repère pour moi. En lisant, j’ai appris des choses qui maintenant m’aident à mieux écrire pour dire ce que je tiens à faire passer. Ce qui se traduit très bien par cette phrase que j’ai dite en 2014 « LIRE POUR RÉNOVER, ÉCRIRE ET CONCRÉTISER ». Écrire est bien plus qu’une passion...c’est une façon de me révéler sous une autre forme et ce d’une meilleure façon.

Mare pitit ou déni de grossesse, tiraillement entre superstition et science

En Haïti, on entend souvent parler de « Mare pitit ». Cette expression renvoie à une femme qui tombe enceinte sans le savoir. Jusqu’ici tout va bien ! Cependant, lorsque cette grossesse est désirée car elle est peut-être le moyen le plus sûr de retenir un homme tiraillé par plusieurs femmes, la concernée peut asseoir toute une théorie allant jusqu’à à accuser ...

Lire la suite...

La place du libre arbitre dans la Bible

« Au commencement était la parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. » Dans l’Evangile selon ...

Lire la suite...

Une prochaine fois

J’étais là tranquillement assise au bord de la route, le corps sanglant, les plaies à vif, ne pouvant plus supporter mon poids. Je me laissais tomber sur le gravier malgré la brûlure que ça me procurait. Je ne pouvais rien. Je n’avais plus de force. Une fois étalée au sol, je repassais ce moment funeste dans ma tête… Cet homme, ...

Lire la suite...

Les trésors du bleu

Assise sur ce mur au bord de la plage, j’avais le regard perdu dans le vide. L’immensité de la mer n’a jamais cessé de me surprendre. Ses différentes nuances et surtout le calme qu’elle dégageait en ce moment m’ont toujours attirée. Je laissais mes pieds frôler chaque vague, mais je refusais de me laisser emporter. Il était bien trop tôt ...

Lire la suite...

Méduse d’un soir

On m’appelle Méduse ! Dès que je cite mon nom on fait référence à la méduse. Ce nom tiré de la mythologie grecque représenté par une femme aux cheveux de serpents m’a toujours suivi jusqu’ici. Pourtant il ne m’a jamais autant effrayée jusqu’au jour où… Il est 9h du soir, et Morphée ne veut toujours pas m’accueillir dans ses bras. ...

Lire la suite...