Accueil / Blog / Cité Soleil, à vous ma lettre d’amour

Cité Soleil, à vous ma lettre d’amour

Temps de lecture : 2 minutes

Madame,

D’emblée, je vous demande pardon de ne pas vous écrire avec de l’encre dorée. Par souci de vous dire aussi rapidement combien je vous aime, la plume paraissait avoir pour moi peu d’importance. En vrai, les raisons de cet amour sont immenses, et je vous en remercie grandement.

Madame, vous n’êtes pas sans savoir que j’ai grandi dans la promiscuité, la pauvreté extrême, dans une maisonnette, sans loisirs, sans aucun espoir, etc. Vous m’avez élevé sans repères positifs ou modèles. Vous m’avez fait instruire dans des écoles du bas de l’échelle. Madame, j’ai grandi dans la peur, la frustration, la douleur et la mélancolie. J’ai grandi dans la criminalité, le kidnapping, le vol, la drogue, la prostitution. Pour toutes ces raisons, je vous aime tendrement, car au dessus de tout, vous m’avez inculqué des valeurs infranchissables. Vous m’avez proposé la voie jugée bonne. Encore Merci !

Aujourd’hui, à mes 28 ans qui s’approchent, je tente de sortir de ce marasme. De multiples stratégies sont à exploiter, mais toujours avec les mêmes valeurs. Beaucoup de ces stratégies paraissent tellement efficaces, au point que j’en doute.
Bref ! Madame, je vous aime.
Comment et pourquoi ne pas aimer quelqu’un qui vous a enseigné le chemin du succès et de la réussite ? Madame, si je n’avais pas grandi dans ces conditions « Infra-animales », peut-être je ne serais pas aussi débrouillard et stratège. J’ai puisé donc les stratégies dans ma misère même.

Madame, grâce à vous, je n’ai plus besoin que quelqu’un m’apprenne ce que sont la misère, la faim, l’extrême pauvreté. Je vous rassure que je suis le symbole de ces choses-là. Je ne reste pas là seulement, car dans les conditions « Infra-animales » que j’ai été élevé me permettent d’avoir la capacité de tenter de sortir avec des stratégies puisées dans ces conditions mêmes.

Madame, j’ai pris sincèrement trop de temps à vous adresser cette lettre d’amour. Je vous demande de me pardonner pour cela. Je voulais juste vous adresser par la présente mes marques d’amour à votre égard parce que vous avez grandement aidé à mon parcours.

Madame, je sais que mes mots ne suffisent pas pour traduire mes tendres sentiments pour vous mais je vous prie d’accepter cette lettre avec tous ses manquements de forme et de fond, et de croire toujours en l’amour si profond, inchangeable et inchangé que j’ai pour vous.

Amoureusement vôtre,

Fait à Cité Soleil

Job PIERRE LOUIS
jobpierrelouis.kas@gmail.com

Like Balistrad on Facebook

À propos Guest Author

"Le savoir que l'on ne complète pas chaque jour diminue tous les jours."
x

Check Also

Le Mexique s’offre Haïti pour filer en finale de la Gold Cup

Cette nuit, toute une nation rêvait d’un moment de folie, de sourire et de joie. Dans ...