Accueil / Tag archives : littérature

Tag archives : littérature

Compère Général Soleil : Le message communiste ou lumière de la plèbe

Vendredi Jacques fait sa route sur Balistrad. Ce texte expose une présentation et analyse de l’oeuvre capitale de Jacques : Compère Général Soleil. À noter que l’écrivain a aussi fait publier : Les arbres musiciens (1957) ; L’espace d’un cillement (1959) et Romancero aux étoiles (1960). Retour biographique Jacques Stéphen Alexis était quelqu’un de sympa, souriant, intelligent, surtout séduisant pour ...

Lire la suite...

Entre rêves et tromperies

Il fait nuit. Je suis dans ma chambre. Le chien commence déjà à aboyer sur la ville. Un voile d’amertume la couvre jusqu’à la rendre morte. Une envie a déambulé sur mes cheveux, dans mon sang et a annoncé le chant cassé de la douleur. Douleur que j’ai portée sur mon corps avec l’odeur d’une femme au corps d’ange. On ...

Lire la suite...

Ti mizè

Trois roues s’élançaient vaillamment au milieu du marché reliant la route menant à la ville du Cap à celle menant à Madeline, à Milot et au-delà. J’ai dit qu’elles s’élançaient mais au fait, elles pataugeaient plutôt dans une boue dont la couleur était difficilement identifiable tant les mélanges la réalisant étaient disparates. Par contre, les trois roues en question supportaient ...

Lire la suite...

Livres en folie, une vitrine pour la production littéraire haïtienne

Cette année encore, les organisateurs de la plus grande manifestation littéraire du pays ont remporté le gros lot. Le parc Unibank à Tabarre a été le théâtre de ce rendez-vous annuel qui, ce 20 juin, a réuni plus d’un milliers de personnes, notamment des mordus de la littérature. La 25ème édition de Livres en folie est, en dépit de la ...

Lire la suite...

Maurice Sixto , l’humoriste hors du temps

La littérature haïtienne depuis sa naissance s’est pratiquement inscrite en littérature de combat. Cet engagement dans les revendications sociales, économiques et politiques traverse une période à l’autre et se trouve aussi dans la majorité des œuvres des romanciers de la génération de la Ronde telles que: la famille des pitite Caille, Rumulus, Temistocle jusqu’à la littérature moderne dont les tenants ...

Lire la suite...

Le pseudo-érotisme de nos jeunes poètes haïtiens: Un mal pour la poésie

« Sexe ne fait pas poésie », ai-je dit un jour Parfois je retourne sur des œuvres, celles qui en valent la peine, soit pour mieux imprégner leur beauté ou pour mieux en saisir l’essence. Il était primordial pour moi de revoir l’Art poétique de Boileau cette semaine. C’est un manuel pour tous les artisans de la plume ou ceux qui aspirent ...

Lire la suite...

On recommence

« Dans le doute, pourquoi ne pas leur donner un peu d’espoir ? » Jennifer Morrison (Dr Cameron) – House ; Saison 1, Épisode 4 Je suis déjà très loin, en route vers ce lieu que je ne connais pas. Ce chauffeur du dimanche me fait peur ; il va si vite que je n’ai pas le temps d’admirer ces nénuphars. Ce ...

Lire la suite...

Des nouvelles littéraires ? En veux-tu, en voilà !!!

De bonnes nouvelles nous sont parvenues en littérature. L’écrivaine Yanick Lahens a inauguré une chaire de Collège de France. Et pour ne rien gâcher, Madame Lahens est finaliste au Prix Goncourt. Des nouvelles réjouissantes qui font rêver les jeunes écrivains qui , eux aussi, souhaitent voir leurs écrits se partager au-delà des frontières. Quoi de mieux que de leur donner ...

Lire la suite...

Witensky Lauvince, entre littérature et la vie

Witensky Lauvince, dit Le Scribe, est le genre de poète, d’auteur qui, en plus d’égayer le monde littéraire, sait profiter de la vie. Son credo : » Je lis, je bois, j’écris donc je suis ! » Correcteur principal à Balistrad, correcteur à HaïtiTèks, propriétaire de Cortex et animateur de son propre blog, Le Scribe est un homme occupé qui, malgré tout, ...

Lire la suite...

Clausel Midy à son midi littéraire

En 1928, le Docteur Jean Price Mars publia « Ainsi parla l’oncle » dans une circonstance assez spéciale, l’occupation américaine d’Haïti (1915-1934). Dans ce livre qui n’allait pas tarder à devenir le manifeste et le pilier du mouvement indigéniste (1915-1960), il attribue la cause de cette irruption à notre bovarysme collectif ou le refus d’être nous-mêmes. Disait-il: « Nous singeons les autres, ...

Lire la suite...