Accueil / Contenus / Delly Benson ou la partie visible et émergée de l’iceberg

Delly Benson ou la partie visible et émergée de l’iceberg

Temps de lecture : 5 minutes

Le post de Delly Benson relatif à la situation de panique que connait Haïti à l’heure actuelle ne cesse d’agiter la toile. Ils sont nombreux ceux qui tirent à boulet rouge sur sa personne sans pour autant se questionner sur cette structure dont cet artiste populaire appartient. Dans cette facilité à critiquer les idées d’autrui en absence des arguments valables, Haïti a détruit et perdu l’assistance bon nombre de ses enfants. L’Haïtien d’aujourd’hui attaque souvent certaines personnalités politiques, religieuses ou culturelles pendant qu’il s’abstient à mettre en question le laboratoire qui les a produits.

En critiquant sévèrement Delly Benson aujourd’hui pour sa piètre réaction, on ne se rend même pas compte , s’il est une victime comme beaucoup d’entre nous. Il est le produit d’une structure (l’église) où la médiocrité, la mesquinerie, l’aliénation, l’escroquerie, la cupidité et l’obscurantisme servent de catalyseur.

En Haïti surtout, l’église est devenue le lieu par excellence de l’absurdité et de l’ineptie. Même quand je dois respecter le choix d’autrui, mon intelligence reste convaincue que celui qui n’a pas connu même l’histoire d’un peuple, ne peut prétendre lui enseigner une parole dite parole de Dieu.

Plotin comme philosophe chrétien soutient que la quête de Dieu est essentiellement intérieure, cependant elle ne doit pas amener à rejeter le monde extérieur. C’est ce mal que l’église haïtienne a fait sur la personne de Delly Benson et certains d’entre nous . Tous les arguments avancés par cette église engourdissent l’esprit de ses adeptes et ne sont que des idées illusoires. Lorsqu’un commun des mortels interroge ces pasteurs, prêtres ou fidèles sur un sujet polémique , ils vous traitent d’athée et d’incrédule. Pourtant,ce sur quoi ils se basent, la Bible, depuis bien des temps, se trouve sous l’emprise des puissances occidentales voulant réduire et contrôler la liberté et les actions humaines dans le monde.

En réalité, la rationalité que diffuse l’église dans le monde est bien comparable à celle de Gaston Bachelard et Karl Popper. Ces philosophes du XX ème siècle envisagent et évaluent les choses notamment le rationalisme sous une forme d’optimisme au point où l’on peut mettre en question la véracité de leurs sorites en tenant compte de la complexité du cosmos. Ce qui me surprend le plus chez les chrétiens comme Delly Benson, c’est leur soumission. Malgré les évidences de la vie, l’Homme religieux perd le sens de l’humain et de la société. Il oppose, malgré son niveau universitaire ou intellectuel, toute conception dualisme du monde! Certains philosophes religieux comme Saint Augustin et Plotin ,eux, affirment son unité. Je connais beaucoup de leaders de sanctuaire qui refusent un travail à cause de leur foi chrétienne mais qui, parallèlement, acceptent de soutirer l’argent de celui qui choisit de le faire afin de bien huiler leur institution. Aussi, à l’église d’aujourd’hui, l’argent n’a pas ni de couleur ni d’odeur.

En vertu de ces constatations sensibles, je considère un chrétien comme étant quelqu’un qui avale sa capacité humaine et attend toujours l’aide d’un être supérieur pour lui emmener même là où il peut aller par propre force et faculté d’Homme. Ainsi, il s’oublie pour nourrir son esprit d’une assurance emballée et embrumée d’une folle chimère. Le cenobite préfère plutôt de prier au lieu d’agir comme le veut ce chanteur haïtien. Au fait, tant que nous ne chercherons pas à contrôler cette institution principalement en Haïti, nous aurons toujours un monde ou un pays piétinant dans la pauvreté. Le plus grand impact des églises notamment celles des haïtiens sur les Hommes, est la justification de la misère terrestre dûe aux conséquences de l’inconséquence de nos autorités étatiques. Le post de Delly Benson sur la conjoncture actuelle d’Haïti en est une preuve tangible! En outre, elles invitent ses adeptes à s’y résigner pour obtenir la vie éternelle . De sorte que les chrétiens ne s’engageront pas pour l’amélioration de leurs sorts mais accepteront courageusement leurs péripéties. Pour eux, leurs misères en société étaient prévues par la Bible . D’ailleurs, ils vivent pour un monde qui n’existe pas (Le paradis). À force que l’être religieux pense au paradis, il décline de vivre doublement dans l’existence, c’est-à-dire vivre pour le présent et le futur comme le soutient Edgar Morin, l’auteur de la pensée complexe. Ce dernier subsiste comme si sa vie, son avenir ne dépendent pas de lui. Ainsi, il meurt comme s’il n’y avait jamais vécu.

À mon humble avis, on doit comprendre et pardonner Delly Benson. La ligne d’argumentation soutenue par ce dernier représente exactement la philosophie de la religion qui se fait représenter notamment par des églises, temples et chapelles aux differents coins et recoins de ce monde. Notre Delly Benson est une victime de cette institution qui donne aux gens de l’Esperance comme arme et facteur pour prouver leur existence, la résignation et la croyance comme richesse pour accepter bêtement le statu quo, l’aliénation et la soumission comme style de vie afin de leur faire perdre contact avec la réalité.

Enfin, cette mégastructure, de par ses messages, sacrifie et tue l’intelligence, la recherche, la compréhension et le raisonnement au detriment de ses croyants. Toutes les balivernes qu’avancent les acteurs ecclésiastiques au nom d’un quelconque Dieu, restent sans explication sous le couvert de la foi. Ils préconisent qu’elle est indiscutable pour se justifier. Or, on ne peut pas savoir sans croire dans ce que l’on sait, ni croire sans savoir ce que l’on croit. Sur ce, j’allègue l’idée de Saint Augustin soutenant qu’il faut croire pour connaitre et connaitre pour croire. D’onc, l’un engendre l’autre pour acquérir cette foi qu’ils aiment tant à parler. Alors, qui connait Dieu ? Toutes images ou manifestations existant dans la tête des hommes comme preuve de connaissance de Dieu, ne risquent-elles pas d’être des prétentions ou des illusions ? À travers le monde, on présente Dieu dans des termes anthropomorphiques et lui attribue une certaine corporéité. Nous, les haïtiens, quid de notre perception vis-à-vis de cet être relativement abstrait? En attendant des réponses tangibles et vérifiables à ces questions, j’assume ma position et me désolidarise aux divers sermons de l’église. Pour la déclaration de Delly Benson, que les haïtiens qui se sentent vexés et froissés comprennent l’auteur en fonction de l’emprise que la religion exerce à son endroit.

Donner un like à notre page facebook

À propos Carlens Napoléon

Je suis Carlens NAPOLEON, étudiant mémorant en science Politique et philosophie à l'Université d'Etat d'Haïti (IERAH/ISERSS).
x

Check Also

L’affaire des produits pétroliers : une cause perdue d’avance.

Partager sur :Facebook29TwitterLinkedinemail  Il y a un viel adage disant que diriger, ...

roman

Quand un roman estime important de vous écrire publiquement

Partager sur :Facebook14TwitterLinkedinemailUne salutation spéciale à chacun de vous. On m’appelle Vécue ...