Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Démission de la présidente de l’île Maurice

Démission de la présidente de l’île Maurice

Temps de lecture : 3 minutes

La seule femme chef d’état en Afrique a officiellement démissionné de ses fonctions le vendredi 23 Mars dernier dans l’après-midi. Cette démission n’a pas en réalité provoqué la moindre surprise au sein de la population, puisqu’elle a déjà été annoncée par le Premier Ministre lors de la cérémonie du cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Ile. L’implication directe de la présidente dans un scandale financier semble être à l’origine de sa démission.

Sujette à de multiples critiques depuis plusieurs jours pour avoir détourné près de 25 000 euros d’un programme de bourse, son Excellence Mme Ameenah Garub-Fakim, âgée de 58 ans, a enfin rendu les armes le 23 mars 2018. Elle a donc été contrainte de démissionner par le Vice-président, Paramasivum Pillay Vyapoory, aux yeux de qui l’intérêt du pays passe avant tout. Ainsi, ont pris fin ces successions d’événements qui mettaient sérieusement en jeu la réputation de la présidente ainsi que la fonction qu’elle occupait.

Affaire d'État

Crédit photo : Compte Twitter Agence France-Presse

Alors que Mme Garub-Fakim n’arrêtait pas de clamer son innocence depuis sa mise en accusation, le quotidien mauricien l’Express publiait des documents bancaires justifiant qu’elle avait bel et bien utilisé à des fins personnelles une carte bancaire fournie par l’ONG Planet Earth Institute (PEI). Une publication qui a suscité un tollé au sein de son entourage politique. Il faut rappeler que PEI est une ONG accréditée auprès des Nations Unies et sise à Londres mais financée par le milliardaire angolais, Alvaro Sobrinho. Elle a été lancée officiellement à Maurice le 23 novembre 2015.

« C’est une illustration supplémentaire de l’essoufflement de notre système politique », estime un membre du Parlement.

Il semblerait que cette affaire concerne aussi l’entrepreneur angolais qui, pour se protéger, a confié la vice-présidence de PEI à Mme Ameenah dont l’aura scientifique lui confère une renommée mondiale. Attiré par les opportunités financières de l’archipel, cet homme d’affaires de 55 ans, est arrivé sur l’île en Août 2015. Il est connu pour avoir détourné plus de 500 millions de dollars alors qu’il était le patron de la Banco Espirito Santo Angola (BESA), une filiale de la banque portugaise. Il est aussi à retenir que depuis l’arrivée d’affaires, de nombreux noms de responsables politiques et hauts fonctionnaires de l’État n’ont pas arrêté de faire les gros titres des journaux. Comme quoi ils seraient impliqués dans des trafics d’influence et des détournements de fonds.

Voulant à tout prix éviter une crise sans précédent dans tout le pays, la scientifique et biologiste de renommée internationale, Mme Gurib-Fakim a apparemment écouté les conseils de son avocat en envoyant sa lettre de démission à la Présidente de l’Assemblée Nationale, Maya Hanoomanjee. Une décision jugée rationnelle par Maître Yusuf Mohamed si vraiment elle voulait agir dans l’intérêt supérieur du pays et éviter une crise institutionnelle qui ferait souffrir l’économie et la population.

« Suite à la démission de son Excellence Ameenah Gurib-Fakim, mise en cause dans un scandale financier, le vice-président mauricien, Paramasivum  Pillay Vyapoory, occupe de manière transitoire les fonctions de Président de la République dès aujourd’hui»,

a indiqué la Présidence dans un communiqué, vendredi 23 mars.

Accédée à la Magistrature Suprême de l’État depuis 15 juin 2015, Mme Gurib-Fakim, est la première femme professeure d’université de Maurice. Elle fut également la première Doyenne de la Faculté des Sciences, entre 2004 et 2010. Avant de partir, l’ancienne présidente a appelé les citoyens et citoyennes à se pencher sur l’avenir de l’Ile tout en se disant confiante que s’il y a une enquête, la vérité éclatera et qu’elle lavera son honneur.

« Je demande à mes compatriotes de voir l’avenir avec espoir et résilience. La nation doit marcher vers le progrès », a-t-elle conclu, en remerciant celles et ceux qui l’avait soutenue pendant toutes ces années.

© Dierf Dumène

dierfdumene@gmail.com

Like Balistrad on Facebook

À propos Dierf Dumene

DIERF DUMÈNE est né à l'Arcahaie le 2 décembre 1995, ville ayant une grande portée historique pour avoir organisé le congrès de 1803 qui allait donner naissance à la création du bicolore haïtien. Poète, écrivain, nouvelliste, il est aussi secrétaire général d'une association ayant pour but d'accompagner les enfants démunis d'Haïti. Auteur de plusieurs recueils de nouvelles inédits et d'un recueil de poésie, en voie de publication. Il a créé depuis quelques mois un blog-revue, Magie Poétique, qui accueille des poèmes, souvent inédits, de nombreux poètes francophones disparus ou bien vivants.
x

Check Also

Balistrad Actualités

Vers la 2e édition du festival de poésie « Haïti en Lettres »

La Société du Samedi Soir (SSS) annonce la 2e édition de son festival de poésie baptisé « Haïti ...