Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Des haïtiens au forum de l’Internet en Allemagne

Des haïtiens au forum de l’Internet en Allemagne

Temps de lecture : 5 minutes

Si la société évolue, l’Internet meut, de nouveaux faits sociaux apparaissent et les débauches, les excès sur Internet paraissent, s’étendent et prennent une ampleur considérable. D’après Stéphane Koch, le Net a très vite dépassé l’idée première de ses concepteurs. L’internet s’est lui-même devancé car jamais, ces derniers n’auraient pu anticiper les conséquences d’un outil pouvant être à la fois divin et diabolique. Face au besoin de régulariser les activités réalisées via l’Internet dans le but de protéger ses utilisateurs et punir les e-criminels, certaines organisations – incluant les gouvernements, le secteur privé et la société civile – décident d’œuvrer afin de réguler la question une fois pour toute. Ainsi, cette année, à Berlin, seront tenus deux grands événements qui porteront sur la gouvernance de l’Internet à travers le monde. À cet effet, Roland Occelent et trois autres jeunes haïtiens pourront signer leurs noms comme participants, d’abord les 24 et 25 Novembre au Youth IGF Summit et ensuite au Forum mondial sur la gouvernance de l’Internet du 25 au 29 Novembre 2019 en Allemagne.

Au sommet de Youth IGF ainsi qu’au forum mondial, le Léoganais, Roland Occelent, sera accompagné de trois autres jeunes étudiants haïtiens qui répondent au nom d’El-Hoima Kedassa BARTHELUS, Lovensky LÉON et Héwing Gérald DORVELUS, tous ambassadeurs du IGF. Les quatre représentants auront le privilège et l’opportunité d’exhiber en Allemagne les prouesses d’Haïti qui est le pays le mieux représenté avec un quota de 13% de participants et pour la première fois, quatre (4) Haïtiens, en même temps, ont été sélectionnés dans ce programme.

Grâce au programme de l’ISOC (Internet Society) qui est une organisation mondiale à but non lucratif créée en 1992, ces quatre ambassadeurs IGF bénéficient d’un soutien pour participer au Youth IGF Summit et à la quatorzième réunion annuelle du Forum sur la gourvernance de l’Internet respectivement les 24 et 25 et du 25 au 29 novembre 2019 sous le thème principal : « Un monde. Un filet. Une vision. »

Qui sont ces jeunes Haïtiens ?
Roland Occelent est né à Léogane. Il est le fondateur de OR ZOOM, une section de vulgarisation et de diffusion de connaissances en ligne sur divers sujets liés principalement à la gouvernance de l’Internet. Le natif de Dufort est membre du Groupement pour la Promotion du Savoir (GPS) et est un ancien supporté de la Compassion internationale à l’Eglise Wesleyenne de Dufort.

Louvensky Leon a rejoint l’ISOC en 2019 et a intégré l’IOT SIG à cause de sa passion pour les objets connectés. Il a aussi participé au Grassroot Ambassador Program.

Héwing Gérald Dorvelus est un gestionnaire d’entreprise. Il est membre de l’ISOC Haïti et travaille couramment comme directeur de communication et de logistique à Youth IGF Haiti.

Kedassa Barthelus, l’unique femme de la délégation haïtienne, est âgée de 24 ans. Actuellement jeune ministre de l’Agriculture et des Ressources naturelles du gouvernement de la jeunesse haïtienne, elle est activement impliquée dans le développement des jeunes. Elle est présentement directrice de OYA Opportunities en Haïti qui est une plateforme en ligne qui offre des opportunités aux jeunes à travers le monde.

Quid du programme FGI ?

L’ISOC combine, cette année, les ambassadeurs du FGI et Youth IGI dans un programme unique dénommé Jeunes ambassadeurs du FGI. Le programme a été conçu pour impliquer des jeunes du monde entier dans des activités d’engagement global de l’ISOC tout en apprenant une expertise et un savoir-faire précieux aux réunions de l’IGF. La sélection des 30 ambassadeurs n’a pas été facile et des jeunes du monde entier ont tenté d’obtenir un siège pour ces deux événements annuels. Ce fut un processus triphasé où 150 jeunes, après des applications en ligne, ont d’abord suivi des cours durant quatre semaines sous l’assistance d’un modérateur expert désigné dans leur cas et les sujets ont été multiples tels que la gouvernance et les principes de politique de l’Internet. Ensuite, les cinquante premiers ont dû soumettre un article de huit pages qu’ils ont eux-mêmes rédigé en anglais relatif à un domaine existant ou émergent de la gouvernance de l’Internet. Finalement, trente de ces valeureux jeunes hommes et femmes ont passé l’épreuve et sont maintenant connus sous l’appellation de Jeunes ambassadeurs IGF.

Selon eux, leur participation à ce forum est une expérience de laquelle ils devront tirer le maximum de profits. Ils sont disposés et très motivés et le fait qu’ils ne seront ambassadeurs à ce programme qu’une seule fois est bien plus qu’excitant. C’est un signe que les jeunes haïtiens peuvent accomplir de grandes choses avec le peu de ressources qu’ils ont à leur disposition. À leur retour, les jeunes visent une promotion de la gouvernance de l’Internet dans le pays quoique ce projet risque de prendre du temps vu le peu de ressources disponibles pour cette tâche. Des sacrifices énormes devront être consentis pour sensibiliser la population sur l’existence, l’impact, les atouts tout comme les inconvénients lies à la gouvernance de l’Internet. Pour cela, il sera nécessaire de travailler en équipe en participant activement dans les décisions relatives à la gouvernance de l’Internet en Haïti et en renforçant les capacités des différentes parties prenantes de ce secteur.

À l’heure où le pays connaît des heures sombres, cette nouvelle rend heureuse toute la nation haïtienne et celle-ci s’enorgueillit devant cet exploit que ces jeunes ont réalisé. Ils ont mérité et gagné cette place à ce forum. Au terme des heures sans sommeil, d’un travail acharné, ils sont quatre des trente ambassadeurs de l’IGF alors que plus d’une centaine de jeunes ont apposé leur candidature.

Wood Guerlin TELLUS

Like Balistrad on Facebook

À propos Wood Guerlin Tellus

Je suis Wood Guerlin TELLUS, étudiant en Sciences de Réhabilitation ( Ergothérapie ) à l'Université Épiscopale d'Haïti.
x

Check Also

Entre souvenirs et manques d’un temps lointain…

Grandir dans les seins de ma mère n’est rien comparé au fait que tes tétons m’ont ...