Accueil / Article / Elle a dit non (suite)

Elle a dit non (suite)

Temps de lecture : 2 minutes

Grâce à Théo

J’ai toujours su qu’au milieu de mes déboires, je finirais un jour par trouver la lumière, sauf que je ne pouvais la chercher en moi. Au milieu de ma lente perte, il y a toujours eu cette étincelle d’espoir que je refusais de voir à chaque fois qu’elle voulait se montrer.
Ce jour où j’ai encore croisé Aurore, et j’ai appris que rien n’arrivait par hasard.
Perdu dans son regard , je me suis approché d’elle, et soudain il y a bizarrement eu une obscurité en plein jour. Puis cette sensation que ma tête avait heurté le sol et qu’elle allait éclater… Après, ce fut le néant total.

Il y avait au bout d’un moment qui m’a semblé être une éternité, ces deux voix que je n’arrivais pas à distinguer. Mais j’avais la certitude qu’il s’agissait de deux femmes. Elles parlaient d’un certain Théo que je ne devais jamais rencontrer. Tout ceci était comme un rêve dans lequel je flottais. Je pouvais tout entendre, mais je ne pouvais rien voir, ni réagir à quoi que ce soit.

J’étais décidé à sortir de cet état qui ne faisait qu’attiser en moi rage folle. À force de lutter, j’ai fini par ouvrir mes yeux pour apercevoir Adrienne et Aurore dans un coin d’une chambre qui ressemblait à celle d’un hôpital. Je continuais à lutter encore pour parvenir à parler et demander qui était ce fameux Théo. Cela ne m’intéressait pas de savoir où j’étais, encore moins comment j’étais arrivé là, dans ce lit.
Ma question a laissé les deux sœurs sans voix. Aurore était terrifiée. Cela se voyait à ses yeux qui étaient prêts à bondir hors de leurs orbites. Pour calmer un peu les choses, Adrienne m’a d’abord expliqué que cela faisait deux mois que j’étais plongé dans le coma à l’hôpital. J’ai été renversé par une voiture en allant trouver Aurore quand je l’avais revue. Elle a continué en précisant qu’en fait, Théo s’appelait Théodore, qu’il était le fils que j’ai conçu avec Aurore. Il avait un an et j’ai vu une photo de lui, il était mignon comme tout et je l’aimais déjà.

Peu de temps après, je laissais de l’hôpital et j’ai enfin pu rencontrer mon Théo. Aurore s’était d’abord opposée à tout contact entre lui et moi. Mais grâce à Adrienne ,elle avait fini par lâcher prise et a abandonné l’idée de m’éloigner encore une fois de mon fils.
Mon Dieu! Adrienne à qui j’ai fait tant de mal, Adrienne que j’ai utilisée pour satisfaire mes désirs sexuels d’un instant! Adrienne que j’ai jetée comme un vieux torchon. Voilà elle m’aidait à me rapprocher de mon fils!

Ce petit être m’a fait comprendre un tas de choses. Grâce à Théo je me suis désintoxiqué, j’ai trouvé un travail, j’ai repris ma vie en main et je ressors avec sa mère maintenant.

Qui sait! J’aurais peut-être droit à un oui bientôt!

Isaac Justine

Like Balistrad on Facebook

À propos Justine ISAAC

Étudiante en sciences juridiques à l'Université Quisqueya. Je suis une Cayenne passionnée de l'écriture et de la lecture.
x

Check Also

Le tambour roula

J’ai connu ce couple qui habitait à trois maisons de la mienne. L’homme dans la quarantaine ...