Entre amis…

Temps de lecture : 1 minute

“Entre amis, tout est permis”. J’adorais ce vieux dicton. Depuis ce jour où j’ai compris que toi et moi, on naviguait sur cette vague dangereuse entre amitié et flirt. J’aimais cette atmosphère coquine qui régnait entre nous lorsqu’on n’y prenait pas garde. J’adorais que tu ne puisses soutenir trop longtemps mon regard de peur de faire des bêtises.

Vers l’inconnu avançait-on. On avait beau se mentir, nos gestes ne cessaient de nous mettre face à notre réalité. Tels des politiciens pris en flagrant délit de mensonge, on persistait pourtant à garder nos discours de campagne. J’avais peur de rester seule avec toi . En même temps, je ne rêvais que l’on se retrouve en tête-à-tête. Je redoutais de me retrouver dans tes bras alors que je le désirais de tout mon être.

Tu m’attirais telle une flamme que je savais brûlante et à laquelle je voulais quand même toucher. Je voulais te goûter telle cette substance illicite à laquelle je savais que je m’attacherais une fois que j’y aurais trempé les lèvres. Pourtant, celles-ci n’ont pas arrêté de chercher les tiennes. Elles se sont cherché, se sont poursuivies et ont fini par se trouver à un point de non-retour.

J’aurais aimé croire que je n’avais pas désiré ardemment que tes mains aient parcouru mon corps avec une telle ardeur. J’aurais voulu me mentir en disant que je n’ai pas su à quel moment les miennes se sont nouées autour de ton cou. J’aurais souhaité pouvoir affirmer que mes lèvres ne s’étaient pas entrouvertes lorsque les tiennes se sont posées dessus. Cependant, je n’ai aucune excuse plausible sinon qu’encore une fois, j’ai fait confiance à mon ami et il ne m’a pas déçu.

VD

Like Balistrad on Facebook

À propos Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, Rédactrice en chef à Balistrad, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.
x

Check Also

[ Haiti ] S’adapter pour survivre

Certaines choses ici ne nous étonnent plus. Les piles de détritus, les routes non entretenues, les ...