Accueil / Blog / À la une dans Balistrad / ÊTRE POÈTE, C’EST QUOI AU JUSTE ?
Poète

ÊTRE POÈTE, C’EST QUOI AU JUSTE ?

Temps de lecture : 3 minutes

Oser définir le poète ou son activité n’est que prendre des risques importants, tenant compte de toute la complexité des divers champs de perception qu’offre l’univers poétique. Chaque société, époque, école ou poète s’offre la liberté de voir librement, par rapport aux styles de vie, conceptions ou formes d’écriture. Parler d’art poétique, c’est d’ailleurs parler de liberté, d’images, de beauté, de mystères, d’émotions et d’exagération . “La poésie doit être rythme et rire à l’excès” a précisé Castera dans un de ses poèmes, une manière de voir l’aspect excessif dans l’acte poétique.

Être poète, c’est être qui au juste ? Sans parler de tout parfaitement, le poète n’est peut-être que créateur d’émotions et d’images, un fou désocialisé, un artiste révolté ou simplement mystère ambulant.

Le poète, un créateur d’émotions et d’images

 

Vivre le poème ce n’est pas simplement lire sa forme, c’est être traversé par son âme, sa substance on peut dire. Son poème est bourré de lyrisme, de vécus, d’images et d’émotions : Joie, peurs, dégoûts, tristesse, etc.

“ Je désire ton sexe touffu
tout fou
fendu tel un chemin de traverse
sur ma bouche ”

CASTERA

Choses de mer sur blessures d’encre

Voir l’action dans un rien de temps, entre les figures parfaitement utilisées, comme un choc rapide que personne n’attendait, ce n’est qu’une tentative de compréhension de l’image dans ce texte choisi en guise d’exemple.

Poète

Tout s’exprime en quelques lignes ou presque, le rythme, le désir , la magie du fragment et l’image.

Un fou désocialisé

Le mode de vie du poète peut être révélateur d’un profond dégoût de vivre ici, c’est rare chez les gens qui écrivent autre chose. Il se livrera à l’incertain, au plaisir sans répit ou peut-être à l’isolement. Ce poète-là laisse voir des textes amers, profonds et peut-être une drôle de liberté dans les démarches.

“ Si je vais en enfer
Je paie le voyage ”
BOOBA
D.U.C

Un artiste révolté

Il veut bien rester parmi les siens, mais son art n’est qu’arme de combat. Le texte est mouvementé, il menace en invitant à la résistance voire une forme de révolution. Ce n’est peut-être pas exclusivement un écrivain-poète, il peut -être un musicien-poète, un slameur-poète, etc.

‘’ Défenseurs de la liberté
Quittons nos foyers, nos compagnes
Du nord le tigre ensanglanté
Paraît encore dans nos montagnes
Courons vaincre pour la patrie
Ou mourir comme des héros ‘’
Antoine Dupré – Hymne à la liberté

Un mystère ambulant

Malgré toute tentative de compréhension de l’être en question, il reste malgré tout, en chacun d’eux, un coin toujours non cerné par l’entendement humain. C’est peut-être de là que dérive toute la magie de leur création faite de mystères, d’art, de rythme et de méta-sensibilité.

La poésie est surtout caractérisée par un élément fondamental : l’originalité. Il en est de même pour le poète, il doit être original et insaisissable en quelque sorte.

Être poète n’est peut-être pas totalement cerné par ces réflexions sur la poésie; c’est peut être aussi autre chose comme le pouvoir de laisser filer mille mots pour en conserver un simplement.

Finalement, on peut comprendre que tout le monde n’est pas poète, il faut dire, vivre, écrire autrement pour l’être. Il faut peut-être avoir dans l’âme un original créateur d’émotions et d’images ou le caractère du fou désocialisé, l’artiste révolté ou du moins le mystère ambulant.

Quand est-ce qu’on pénètre le champ poétique véritablement ?

Un autre thème à pénétrer, encore fragile et difficile à cerner, l’art poétique. À ce qu’il paraît, la poésie est une porte ouverte sur quelque chose de plus grand que le monde, seul le poète a la clé pour y accéder. Je l’affirme avec grande modestie et prudence rationnelle. À nous de voir différemment, de redéfinir le poète et son activité au quotidien.

© Pascal APOLLON

Like Balistrad on Facebook

À propos Pascal Apollon

Je suis Pascal Apollon, écrivain, poète, slameur, critique littéraire ,responsable de la communication et des relations publiques à la société du samedi soir, présentateur d’émission et psychoéducateur stagiaire à Foyer Lakay (Faculté de psychoéducation du Campus Henry Christophe de l'Université d’État d’Haïti à Limonade). J'ai trois livres publiés en Haïti et en France, entre 2016 et 2018: J’aurai peut-être dix-huit ans ; Tche wòb Valantin et Grog, ''l'isolement'' . Je vis dans le Nord, plus précisément entre le Cap-haïtien et Limonade.
x

Check Also

Estime de soi des artistes : Au-delà du « faire semblant »

Les apparences peuvent bien nous tromper sur la vraie vie des artistes. Il y a la ...