Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Grenadiers, un nouveau défi vous attend

Grenadiers, un nouveau défi vous attend

Temps de lecture : 3 minutes

On s’achemine à petit pas vers le moment de vérité de la Gold Cup, en l’occurrence la grande finale. Si pour certains Haïti n’était pas un potentiel candidat pour remporter la 16e édition de la coupe d’or, les performances de nos grenadiers contredisent toutes les prédictions et donnent un morceau d’espoir. En mode stratège depuis le début de la compétition, il faut féliciter le beau travail du sélectionneur haïtien Marc Collat qui, jusqu’ici, fait tourner la sélection autour de plusieurs formations de départ. À chaque rencontre, le louable sexagénaire (Marc Collat) a aligné une équipe différente et ça a toujours porté fruits.

En dépit des blessures et des menaces de suspensions, on peut dire qu’on s’en sort bien. Lors du premier match face aux Bermudes, la sélection haïtienne avait déjà perdu l’expérimenté défenseur Meschak Jérôme qui avait été obligé de laisser le groupe. Depuis, son absence n’est pas tout a fait remarquée parce que Jems Geffrard et Andrew Jean-Baptiste sécurisent assez bien la défense centrale haïtienne.

Considérée comme l’un des ténors de la CONCACAF, l’équipe du Mexique est un grand favori pour remporter la coupe d’or cette année. Il a fallu pourtant des séances tirs au but aux Aztèques pour se défaire de l’équipe costaricaine avec un excellent B. Ruiz ( 5-4 ). Juste avant cette victoire, la sélection haïtienne plus tôt dans la soirée avait déjà hissé son étendard sur les marches de la demi-finale et s’est frottée le nez car c’est exactement l’adversaire qu’avait espéré Marc Collat qui eut à dire après le match contre le Canada : « On a déjà joué contre le Costa Rica et on va à nouveau jouer contre eux en Novembre à la Ligue des Nations. J’aurais préféré jouer contre le Mexique car moi personnellement, je n’ai jamais rencontré cette équipe ».

Encore une fois, le onze national a un autre rendez-vous avec l’histoire. La sélection haïtienne n’a remporté aucun match face aux Aztèques depuis le 21 Avril 1971, à l’époque où Emmanuel Sanon faisait les beaux jours de la sélection et c’est notre seule victoire. En amical, on l’avait emporté 3 buts à 1. Face au Mexique, en 11 matches joués, Haïti affiche un bilan négatif avec seulement une victoire au palmarès pour 7 défaites et 3 nuls avec 6 buts marqués et 28 encaissés. La sélection haïtienne parviendra-t-elle à rompre cette imprécation ?

Haïti avance de victoire en victoire, et en dépit des moments tumultueux confrontés par notre pays. Les grenadiers scandent et jouent avec l’âme aguerrie pour nous faire vivre nos rêves. Nous sommes à une victoire de la grande finale et nous pouvons oser rêver de cette coupe en d’or.

Grenadye Alaaaassssoooo !!!

Steevenson LOUIS

Like Balistrad on Facebook

À propos Auteur invité

Les auteurs invités sont des contributeurs occasionnels auxquels Balistrad ouvre ses colonnes pour la publication de textes de réflexion sur des sujets divers. Si vous souhaitez vous aussi partager votre expérience ou votre vision, contactez-nous sur les réseaux sociaux ou sur media@balistrad.com. Nous nous ferons un plaisir de les publier, s'ils sont conformes à la ligne éditoriale et aux standards de qualité de Balistrad.
x

Check Also

Suivez le regard du peuple

Dans un discours sonnant creux duquel on ne retiendra qu’une phrase, le président a encore parlé. ...