Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Haïti au mondial U17, Objectif : Faire mieux qu’en 2007
Photo d'illustration

Haïti au mondial U17, Objectif : Faire mieux qu’en 2007

Temps de lecture : 3 minutes

Le 14 mai dernier, dans un article sur la participation d’Haïti au mondial U17, on avait reconnu que les jeunes grenadiers avaient accompli leur mission. Ils ont fait un parcours presque sans faute pour se qualifier pour la coupe du monde de cette catégorie. Cinq mois plus tard, ce même groupe se retrouve au centre de Brésil, pays du Bossa Nova, du foot, mais aussi du président excentrique Jair Bolsonaro, pour disputer ce tournoi dans le groupe C en compagnie de la France, du Chili et de la Corée du Sud.

«Au retour, les officiels s’empareront de cette qualification pour se donner une certaine visibilité comme ils l’ont fait tant de fois. Des promesses fuseront, des discours également, mais l’accompagnement sur le long terme certainement pas.»

Si cette phrase vous paraît familière, c’est parce qu’elle traduit exactement la situation à laquelle sont confrontés nos athlètes après chaque exploit en terre étrangère car, il faut bien l’admettre,le contexte socio-politique depuis quelques années ne permet pas l’organisation sur le sol national de compétition internationale. Rien qu’en ce mois d’octobre nous avons raté deux échéances, tout d’abord l’éliminatoire des J.O féminine et la rencontre opposant la sélection senior au Costa-Rica. Si cela arrive c’est forcément la faute au système !

Néanmoins, la Fédération Haïtienne de Football a fait le nécessaire pour permettre à la délégation (23 joueurs et huit membres du staff technique) de se rendre au Brésil, douze jours avant notre entrée en lice de quoi s’acclimater au pays. N’ayant pas de gros budget à sa disposition, les quatre derniers jours de ce séjour seront financés par la FIFA. Un séjour bien entamé car nos grenadiers ont écrasé sur le score sans appel de 4-1 Desportivo Brazil, un club brésilien avec un doublé d’Olsen Aluc. Les deux autres buts ont été inscrits par Corlens Pierre et de Woodley Philippe. Le prochain match amical les opposera aux Nigérians ce jeudi.

Haïti disputera donc sa 2e phase finale de Coupe du Monde. La première remonte à 2007 avec la génération Meschak Jérôme, Peterson Joseph, Charles-Hérold Junior et Fabien Vorbe. Dans un groupe relevé avec le Japon, la France et le Nigeria (futur vainqueur du tournoi), les grenadiers ont terminé à la 4e place avec un point. Point pris contre la France.

Une revanche à prendre

Justement, en 2007, nous avions joué les ‘’bluets’’, un match qui s’est soldé sur le score de 1-1 à cause d’un arbitrage en notre défaveur. A cette époque-là, un certain Hervé Bazile caressait l’envie de jouer avec les Bleus, il portait le dossard 18 et était cantonné au poste de… réserviste dans une équipe U17 française qui comprenait Mamadou Sakho, Yann M’villa pour ne citer que ceux qui ont réussi à évoluer en Equipe A.

Les récentes prestations nous ont permis de déceler un potentiel offensif conséquent (19 buts en 7 matchs). Avec des talents comme Olsen Aluc (Lale Grove United/ USA), Fedler Christopher (RC Strasbourg/France) et Corlens Etienne (Real Hope), nous avons une garantie de créer des occasions et de scorer. Cependant, nous devrions travailler l’aspect défensif face à des adversaires plus habilités à disputer ce type de tournoi, la Corée du Sud et le Chili en comptent quatre participations chacun, la France (6). Ça ne pardonnera pas!

Calendrier des matchs de la sélection
à la Coupe du Monde U17

  • 27 octobre, 7hpm : vs Corée du Sud
  • 30 octobre, 7hpm : vs Chili
  • 2 novembre, 4hpm : vs France

Avant le début des tournois internationaux, nous nous accrochons à la citation de Pierre Coubertin sur les Jeux Olympiques : « l’important c’est de participer ». C’est une citation tronquée, un sage du football eut à dire le 13 juillet 2018 « Lorsque vous faites ce que vous aimez, vous ne voulez pas être de passage : vous n’avez pas sacrifié toute votre vie pour être un figurant ; moi j’espère marquer le foot de mon empreinte. » Ces propos sont ceux de Kylian Mbappé (20ans). Espérons que les grenadiers feront mieux que de participer. Participer est certes essentiel, mais il est tout aussi important de gagner.

Rodney ZULME

Like Balistrad on Facebook

À propos Rodney Zulmé

x

Check Also

Haïti au mondial U17 : La marche était trop haute

On a fait du chemin depuis Munich 1974 et Japon 2007. Malgré tout, il demeure des ...