Accueil / Contenus / Haïti, quelle société pour quelle jeunesse
© Momi M'buze

Haïti, quelle société pour quelle jeunesse

Temps de lecture : 1 minute

Un pays comme Haïti où la majorité des jeunes le voit plus comme une terre de migration que d’habitation n’y présage rien de bon.

Depuis un certain nombre d’années, pour certains jeunes, Haïti est devenue comme une jungle. Ce qui provoque une migration massive des jeunes instruits et beaucoup, quant à eux, se livrent à la débauche.

Pourquoi cette fuite intellectuelle des jeunes?

La raison est simple ! Nombreux  sont ceux qui ont un ou plusieurs diplômes et qui se croient en la théorie de Karl Marx ”  la réalisation de soi” . Cependant en Haïti malgré  les efforts consentis les jeunes, nous comptons, chez-eux,un taux de chômage très élevé. Les jeunes ne travaillent pas. Tout ceci déstabilise leur mental et augmente aussi leur frustration. Être un jeune intellectuel et vivre en Haïti est un gaspillage de potentiel . Notre État démissionnaire devient une sorte de leitmotiv de l’échec !Ce qui fait le mieux-être et le bonheur ne sont pas les bienvenus  chez nous ou du moins chez une majorité. ..

Être un jeune diplômé en Haïti deviendrait une forme d’exclusion sociale et une sorte de bienvenue dans le monde des chômeurs.

D’autres, eux-mêmes, se livrent à la débauche, deviennent des cambrioleurs de grands chemins, des kidnappeurs et pratiquent le banditisme. Telle est la définition de la jeunesse haïtienne pendant plus de deux décennies !

Cette situation persiste toujours.  Les retombées,dans les jours à venir , seront énormes. Nous finirons par compter,chez nos jeunes,plus de kindnappeurs et de meurtriers ;et du fait de la fuite des jeunes cadres et intellectuels du pays pour des raison de pécuniaires, d’imployabilité et l’absence de l’intégration sociale, la compétence se fera de plus en plus rare  et le pays continuera à être dirigé par des “abolotcho”.

 

Feguerson Thermidor

Donner un like à notre page facebook

À propos Guest Author

"Le savoir que l'on ne complète pas chaque jour diminue tous les jours."
x

Check Also

Kouran nan Pòtoprens: yon kwa sou do Laskawobas

Partager sur :Facebook105TwitterLinkedinemailNan yon moman kote koze kouran vennkat sou vennkat ap ...

L’Église Catholique et les inégalités en Haïti

Partager sur :Facebook33TwitterLinkedinemailL’inégalité, ce défaut social retrouvé au sein de toutes les ...