Accueil / Article / À la une dans Balistrad / HARCÈLEMENT SEXUEL ET SES TRAVERS
Harcèlement

HARCÈLEMENT SEXUEL ET SES TRAVERS

Temps de lecture : 4 minutes

De plus en plus d’actes sexuels verbalisés ou physiques sont répétés à tous les niveaux un peu partout à travers le monde. Des scandales de ce genre défraient la chronique impliquant assez souvent des personnalités importantes. En mode sexualisée, la pensée de l’homme décline vers ses besoins primitifs à savoir : le boire, le manger et le plaisir. Dans ce contexte de mondanité où le pouvoir et l’argent prennent dessus sur les valeurs, aborder un tel phénomène nécessite de la poigne et une table rase des idées préconçues. À cela, s’ajoute le machisme comme moyen de domination et stratégie d’intimidation. En bref, il suffit de regarder les publicités pour la plupart pour en faire le constat. À l’heure actuelle, un esprit marketing met en évidence le corps de la femme en vedette dans le but d’attirer les consommateurs. Inconsciemment, cela rentre dans le psychisme de l’individu. Le consommateur commence à nourrir cette représentation mentale comme une incubation qui devient plus tard une addiction. Sans oublier, d’autres facteurs qui influencent le comportement du sujet.

Loin de défendre le féminisme, l’assertion suivante tend à rehausser la dignité de la personne humaine. Une personne est avant tout un être humain doué de raison, sensibilité, conscience… portant un ensemble de valeurs attachant à sa dignité. Jadis, la gent féminin considéré comme objet sexuel continue d’être victime de ces idéologies machistes par crainte de représailles ou d’être une carte marquée se trouvant dans l’obligation de rester dans le mutisme. Malgré les affronts subis, certaines personnes – victimes de comportements déréglés de la part de déviants – refusent de porter plainte. Dans cette foulée, il y a la banalisation de cette pratique entraînant la sourde oreille. Les négociations se font en coulisse : À prendre ou à laisser. Profitant de la vulnérabilité des victimes, les bourreaux imposent leurs propres règles usant de manipulation pour arriver à leurs fins. De plus, cette tendance à porter préjudice aux personnes les plus faibles réduit les chances de combattre ce mal frontalement. Combien de gens font face au quotidien à des propositions indécentes. Certains cèdent à la première avance et d’autres résistent encore. Qu’ils soient épargnés !

Harcèlement

Les principes et les codes déontologiques méprisés notamment dans le cadre des rapports professionnels constituent un prétexte pour certains de commettre leur forfait en toute quiétude. Pourvu que la personne soit bien en chair, elle s’ y trouve exposer du moment qu’elle sollicite un emploi. Dès lors, elle est considérée comme une proie aux yeux de certains patrons voluptueux. Nous voilà face à l’irrespect assumé . Plus profond, c’est un manque de maîtrise de soi. Ces notions ne sont pas enseignées à l’école même pas à l’université. Le respect envers ses semblables indique les limites qu’il ne faut pas franchir dans les relations humaines. Chacun a droit aux opportunités sans pour autant conditionner celles-ci par des astuces malhonnêtes. C’est devenu monnaie courante. Si la conscience professionnelle se fait rare, c’est par ce que tout se tourne vers l’appât du gain. Autrement dit, peu importe le prix à payer. Vivre dans la honte vaut mieux que survivre dans la dignité.

Face à cette pratique, il ne faut pas rester les bras croisés. À laisser cela métastaser comme un cancer. On ne peut pas marchander le corps d’une personne en échange d’un avantage quelconque dont la personnalité de celle-ci entre en jeu pour faire du chantage. Non à la stigmatisation. Chacun a le droit de fonctionner sans contrainte morale ni physique. Disposant de son intégrité et de ses capacités en toute latitude. Car porter atteinte à la réputation d’une personne aux fins de satisfaire ses caprices enlève la confiance d’être pris au sérieux. Le masque finira par tomber tôt ou tard. Apprendre à valoriser les gens pour ce qu’ils sont, et non pour ce qu’ils peuvent apporter en terme de plaisir. De façon à rendre harmonieux les rapports intra-personnels. Encourager la compétence, l’intelligence et le talent pour tirer profit, c’est favoriser l’épanouissement et non la prostitution. Garder notre humanité plus que tout à travers des actions et gestes philanthropiques ! Sans arrière-pensée, bien sûr !

Jean David DESTINVILLE

Like Balistrad on Facebook

À propos Jean David Destinville

Jean David DESTINVILLE, un être réflexif...
x

Check Also

Kisa n ap di ak Pon Grandans lan?

Sa fè lontan depi pyès otorite pa janm pase men nan pon Grandans lan, pandansetan li ...