Accueil / Actualités / InnovaTic 2018 : Avec une solution de Crypto-monnaie, CITHADD remporte le deuxième prix

InnovaTic 2018 : Avec une solution de Crypto-monnaie, CITHADD remporte le deuxième prix

Temps de lecture : 4 minutes

Pour honorer la mémoire de Stéphane Bruno, un cadre du domaine de la technologie en Haïti assassiné fin 2016, le groupe Sogebank organise depuis 2017 un hackhaton sous le nom de Initiative Stéphane Bruno (ISB). Pour la deuxième édition, trois projets de technologie ont été primés parmi lesquels le projet du Centre d’Innovation Technologique d’Haïti pour le Développement Durable (CITHADD). Balistrad a rencontré le directeur technique, Edrice Louis, qui a parlé de l’expérience du concours et aussi de son projet.

Balistrad (Bal): CITHADD vient de remporter le 2e prix de la 2e édition de l’innovaTic. Dites-nous en quoi consiste votre solution et décrivez brièvement votre parcours dans le concours.

Edrice Louis (E.L): Notre projet est une application mobile basée sur le blockchain intitulé « Tech-Agrinnov », qui assure la traçabilité des produits agricoles et facilite les investissements dans ce secteur grâce à la crypto-monnaie Agricoin. Il permet aussi à la diaspora haïtienne d’acheter des produits agricoles haïtiens pour aider leurs familles en Haïti.

Au début de la compétition, il y avait plus de 92 projets venant des jeunes évoluant dans le secteur de la technologie sur tout le territoire national portant sur les thématiques suivantes : Éducation, Agriculture, Inclusion financière et santé. Parmis lesquels sept (7) ont été sélectionnés pour la finale dont un (1) a abandonné la compétition un jour avant la dernière phase. Seulement trois projets ont été retenus comme lauréats dans ce concours dont Tech-Agrinnov, en deuxième position.

Bal: CITHADD est un habitué à ces types de concours. Dites-nous en quoi l’expérience de l’innovaTic est particulière.

E.L: Participer à la plus grande compétition que connaît Haïti est déjà une expérience particulière. Par ailleurs, la technologie blockchain que nous utilisons dans notre application fait de nous l’unique entreprise qui crée et promeut la première crypto monnaie haïtienne “Agricoin“. Cette initiative nous permet de diagnostiquer et de comprendre le vrai problème que la fondation SOGEBANK veut résoudre.
Au cours de cet hackathon, on a eu la chance de discuter et de travailler avec des jeunes et des experts extraordinaires. D’où la grande importance de notre expérience en participant à cet hackathon InnovaTic.

Bal: Le pays n’est pas encore doté d’infrastructures technologiques adéquates. Ne pensez-vous pas que cela soit un frein à votre projet?

E.L: Je me rappelle l’histoire de l’evolution des compagnies téléphoniques en Haïti. Dès leur arrivée, il y avait beaucoup de difficultés avant que les utilisateurs des téléphones mobiles s’y habituent mais les outils promotionnels qu’elles ont utilisés ont permis aux utilisateurs de réaliser l’importance d’un téléphone mobile. Pour vous dire que l’intégration même de la technologie en Haïti fait l’objet d’une sorte de révolution. Le prix et l’appréciation du service offert vont annuler les freins pouvant empêcher ce projet de devenir une réalité. Par ailleurs, les publics cibles sont à la hauteur de nos services : la diaspora haïtienne, les hôtels, les restaurants et les investisseurs. Ils possèdent tous un smartphone. Notre barrière est encore nous-mêmes, il faut simplement agir car c’est ce que nous sommes en train de faire qui va susciter des infrastructures technologiques adéquates.

Bal: D’où vient l’idée d’Agricoin? Et comment comptez-vous faire embarquer les consommateurs et vendeurs sur l’application ?

E.L: L’agricoin est une crypto-monnaie qui va faciliter le B2B sur notre application c’est-à-dire permettre aux investisseurs d’acheter l’agricoin qui prendra de la valeur au fur et à mesure. L’idée est venue de l’ing. Edrice Louis dans le cadre de l’intégration de la nouvelle technologie Blockchain. Une grande partie des consommateurs et des vendeurs sont déjà prêts à s’embarquer, il suffit de finaliser notre projet. Les moyens de mise en œuvre sont le marketing numérique (notre plateforme, site web, les médias sociaux et traditionnels) et viral (de bouche à oreille).

Bal: CITHADD n’a pas seulement Tech-Agrinnov comme projet. Parlez-nous des autres projets que vous avez en Perspectives.

E.L: Nous avons beaucoup de projets qui sont en cours d’exécution : “Tech-agrinnov” pour le secteur agricole (2è lauréat du concours ISB), “Ann pwoteje n” pour aider les gens à se protéger en cas de catastrophes naturelles (3è lauréat du concours organisé par OIF), “Edutech” pour le secteur éducatif (sélectionné dans le cadre du programme PANSEH). Nous voulons nous concentrer sur ces trois projets car nous ne sommes plus une simple entreprise technologique mais une plateforme contenant une batterie de compétences diverses et multi-disciplinaires.

Bal: En tant qu’une entreprise technologique évoluant en Haïti, comment voyez-vous le marché ? Le pays, fait-il des pas significatifs dans ce secteur?

E.L: Le marché haïtien est vierge sur le plan technologique. Il contient beaucoup d’avantages tenant compte d’une carence au niveau des infrastructures numériques. De nos jours, on vit une vie quasiment numérique avec l’utilisation des smartphones, l’implication de certaines institutions dans l’organisation des hackathons etc.
Le marché commence à être accessible. Le marché haïtien fait un pas vers le numérique avec l’arrivée des entreprises technologiques comme CITHADD avec ses projets innovants et autres. Je crois qu’on fait une très bonne avancée sur le plan technologique.

Bal: Balistrad vous remercie et souhaite bonne continuation à CITHADD.

E.L: CITHADD remercie toute l’équipe de Balistrad pour cette interview et nous continuerons toujours à dire que le développement de ce pays doit passer par le biais des nouvelles technologies. La blockchain est une technologie revolutionnaire et qui peut aider beaucoup de secteurs pas seulement l’agriculture. Nous profitons aussi pour annoncer que le projet Tech-Agrinnov sera sur le marché dans quelques mois. Merci!

Donner un like à notre page facebook

À propos Israël JEUNE

Etudiant finissant en Communication sociale et en Philosophie et Sciences politiques à l’Université d’Etat d’Haïti. En tant que rédacteur web, je développe une grande passion pour les Technologies de l’Informations et de la Communication (TIC). Je collabore à des médias étranger tels que : Tech en Afrique et Radio Télé Flash en qualité de correspondant en Haïti. La technologie, la culture générale et le sport sont mes principaux centres d’intérêt.
x

Check Also

Des messages privés de milliers d’utilisateurs de Facebook mis en vente sur Internet

Partager sur :Facebook31TwitterLinkedinemailDepuis un bon bout de temps, Facebook ne cesse de ...

Coupe du monde des amputés : la sélection haïtienne des amputés rentre dans l’histoire

Partager sur :Facebook31TwitterLinkedinemailÀ la coupe du monde des amputés qui se déroule ...