Accueil / Discover balistrad’s Instagram feed / Les articles récents | Actualités

Les articles récents | Actualités

L’obscurité en Haïti et ses frayeurs

L’alarme de mon téléphone resonna. Je sursautai étant arraché d’un doux sommeil et jeté dans la gueule de la dure réalité journalière qui m’attendait. Je m’efforcai de ne pas y penser pour ne pas exacerber cette céphalée matinale qui m’assaillait après ce réveil brusque. Je jettai un coup d’œil à l’écran de mon téléphone pour y rechercher l’heure. Mes yeux, ...

Lire la suite...

Vivre à Martissant aujourd’hui, un pari risqué

Bien des années depuis que nous ne cessons de faire les gros titres des journaux haïtiens. Martissant est devenu la risée des médias radiophoniques à sensations fortes. Mais nous ne pouvons pas leur en vouloir puisque tout y est: affrontements entre les gangs, fusillades, meurtres, cadavres en pleine rue, agressions, violations de domicile, kidnapping, sans parler de la délinquance juvénile ...

Lire la suite...

Quand les réseaux sociaux accusent et jugent

Aujourd’hui, tout devient viral en un seul clic. Une publication, une photo, un commentaire suffit pour redorer le blason ou ternir l’image du particulier ou de la grande célébrité de la toile. Le hic c’est que le jugement, la demi-vérité ou tout simplement la calomnie peut venir de n’importe qui du moment qu’il est en possession d’un smartphone. Si l’intérêt ...

Lire la suite...

Le gallon jaune, nouvel accessoire à la mode des haïtiens

À quelques mètres de deux policiers passifs, une situation de tension s’élève près d’une station essence qui s’érige sur une voie très fréquentée par les autorités. Sur le trottoir, habituellement conquis par des marchandes de fruits, des motocyclistes et de simples citoyens, se joue des coudes pour faire le plein. Ils tiennent fermement l’accessoire à la mode depuis deux semaines. ...

Lire la suite...

[ Haiti ] S’adapter pour survivre

Certaines choses ici ne nous étonnent plus. Les piles de détritus, les routes non entretenues, les pièces de théâtre de nos parlementaires sont de ces choses qui ne nous indignent plus. On nous a presque forcés à apprendre à vivre avec comme des enfants à qui on intimerait l’ordre d’avaler de la banane qu’ils n’aiment pas paske li bon pou ...

Lire la suite...

T’oublier

Je t’aimais! Correction, je t’aime. Enfin, il y a une femme en moi qui refuse de comprendre qu’elle devrait cesser de t’aimer. J’avais tout essayé avec elle. Une partie de mon subconscient avait compris que de toi, il fallait se défaire alors que l’autre ne voulait rien entendre. J’avais beau lui présenter la liste de tes défauts, tenter de la ...

Lire la suite...

Des blouses blanches et de la friture

23 h 16. Je quittais le service d’urologie, les paupières alourdies par un sommeil insidieux (oeuvre de Morphée), pour me rendre en face de l’hôpital où les marchands de boissons de toutes sortes et ceux de fritures commençaient déjà, bien que timidement, à remballer leurs stocks de produits plus ou moins écoulés au cours de la journée. Déterminé, je l’étais ...

Lire la suite...

Gouverneurs de la rosée : Manuel, Le modèle pour la diaspora haïtienne

Publié en décembre 1944, après la mort de Jacques Roumain (1907-1944), « Gouverneurs de la Rosée » reste une œuvre incontournable de la littérature haïtienne. Engagé dans les luttes nationales, Jacques Roumain faisait partie de ces intellectuels animés par l’esprit de la révolte. Fondateur du premier parti communiste haïtien, l’esprit de révolte qui animait ce dernier se manifestait à chaque fois qu’il ...

Lire la suite...

Quand nos célébrités oublient de se taire

« Que celui qui connait un quelconque empêchement légal à cette union se prononce ou se taise à jamais. » Généralement, cette phrase est utilisée sur un ton impérieux, à la limite, agressif, de la part d’un homme en soutane. Dans d’autres circonstances, cette union est l’affaire d’un artiste et le succès. Si ce dernier veut atteindre un maximum de ...

Lire la suite...

Boyer et Jovenel : les similitudes de deux gouvernements impopulaires

Un mandat teint d’illégitimité, une insécurité grandissante, une crise alimentaire, une inflation de 19%, des positions douteuses sur la scène internationale, une opposition morcelée mais présente, le chômage, la misère, le ras le bol de la population pour ne citer que ceux-là; c’est le quotidien auquel le président Jovenel Moise fait face. L’histoire se répète! Les chefs d’Etat haïtiens se ...

Lire la suite...
Like Balistrad on Facebook