Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Interview avec Billy Phrison Vilmond gagnant du concours Best Top Model Haïti 2018
Gagnant

Interview avec Billy Phrison Vilmond gagnant du concours Best Top Model Haïti 2018

Temps de lecture : 3 minutes

Pour sa deuxième édition, le concours Best Top Model Haïti 2018 a révélé ses gagnants dans chaque catégorie. Un concours organisé par Raj le Maquilleur, de son vrai nom, Robert Alexandre Jovenel, sous les auspices de son école de mannequinat et de maquillage, Raj Make Up Agency. Nous vous présentons Billy Phrison Vilmond, 21 ans, grand gagnant du concours Best Top Model Haiti 2018.

Balistrad : Tout d’abord félicitations. En matière d’introduction, qui est Billy Phrison Vilmond ?

Billy Phrison Vilmond : Je suis Billy Phrison Vilmond, j’ai 21 ans. Je suis étudiant à l’Université de Port-au-Prince où j’étudie la communication sociale. J’ai suivi des formations au concours Best Top Model Haïti organisé par Raj Make Up Agency. Je fais 1,85 m.

B. : Pouvez-vous nous parler un peu plus du concours ?

B P V : Le concours Best Top Model Haiti donne la possibilité de participer même si on ne connait rien au mannequinat. J’ai suivi différentes formations dans le maquillage, le protocole, la communication artistique. Quinze personnes ont été sélectionnées pour aller en finale (quinze garçons, quinze filles). Le concours s’est déroulé en deux niveaux (adultes et enfants).

Présentation

B. : Pouvez-vous nous présenter votre parcours dans le cadre du concours ?

B P V : Dans le cadre du concours, j’ai voulu participer et gagner dès la première édition. Mais, ce n’est que cette année que j’ai participé. Ca n’a pas toujours été facile mais grâce aux différentes formations que j’ai eues durant le concours, ça m’a beaucoup aidé.

Billy Phrison Vilmond, un travailleur intrépide 

B. : Comment avez-vous accueilli votre sacre?

B P V : Quand on allait annoncer le titre, je ne voulais aucun autre titre que celui du Best Top model Haïti parce que j’y ai travaillé dur. J’ai pu récolter le fruit de mon labeur. Gagner le concours ne suffit pas. L’essentiel est de continuer à se faire connaître, savoir gérer les critiques afin de voir le côté positif.

B. : Un point fort en particulier ?

B P V : En fait, personnellement durant le concours, ce sont mes rêves qui m’ont guidé. J’ai eu le support de quelques amis et de ma famille. Le désir d’être un bon modèle, le désir de donner aux autres l’image de quelqu’un qui croit en la jeunesse, en son labeur. Tout cela m’a guidé durant le concours.

Billy Phrison Vilmond

B. : Quel type de modèle souhaitez-vous être? Des modèles qui vous inspirent ?

B P V : J’aimerais être un mannequin de pub puisque je m’intéresse à la publicité et mannequin de défilé. Mais, je ne veux pas me limiter.

Je ne me retrouve pas directement dans un modèle car l’art est un domaine de créativité. Cependant, il y a certains qui m’inspirent que ce soit leurs carrières, leurs histoires ou encore leurs modes de vie – par exemple – Seth Adam, Daniele Carettoni, Ralph Souffrant, Naomi Campbell, Winnie Harlow, Raquel Pélissier.

Balistrad : Quels sont vos rêves ?

Billy Phrison Vilmond : D’abord, j’aimerais devenir un modèle de réussite pour les autres. Devenir un mannequin international, utilisé mes études comme moyen de développement surtout en Haïti.

Propos recueillis par Garens Jean Louis

jgarens2@gmail.com

Twitter: @garensj

Like Balistrad on Facebook

À propos Garens Jean-Louis

Je suis Garens JEAN-LOUIS, Haïtien. J’ai une formation de base en linguistique. Je suis un passionné des sciences humaines, de la photographie et des petits plaisirs de la vie. J'aime dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. L'écriture est ma façon d'affirmer mon existence et ma dissidence.
x

Check Also

L’avocat, l’aliment savoureux de l’été haïtien

C’est l’été. C’est aussi l’époque des avocats. Un fruit tropical est très apprécié des papilles de ...