Accueil / Article / À la une dans Balistrad / J’ai dansé avec elle

J’ai dansé avec elle

Temps de lecture : 3 minutes

Je faisais toujours ces rêves bizarres. Cette femme-poisson me visitait très souvent, trop souvent même ! Elle venait toujours m’annoncer les événements qui allaient se produire dans ma vie, heureux ou pas. Mais je m’entêtais à croire que ce n’étaient que de simples moments de délire.

Un vendredi, le premier jour de mes vacances d’été, la chaleur m’a poussée vers la mer. Je ne sais pas pourquoi je m’étais dirigée vers cette plage rocailleuse. J’ai fini par mettre ce choix sur le compte du destin car ce qui s’est passé sur cette plage m’a marquée à tout jamais.

En arrivant sur la plage, à mon grand étonnement, celle-ci était déserte. J’ai tout de suite considéré cela comme un cadeau du ciel parce qu’au fond de moi je souhaitais être seule pour me ressourcer et me retrouver. Je me suis empressée de m’installer sur un rocher sculpté par les vagues, ce qui lui donnait l’allure d’une chaise longue. Tout était parfait et toutes les conditions étaient réunies pour que ma journée le soit aussi.

Les rayons du soleil envoyaient la chaleur valser sur mon corps enduit de crème solaire. Heureusement que je me suis équipée du nécessaire pour passer cette superbe journée.

En sortant une bouteille d’eau de mon thermos, j’ai aperçu un mouvement des vagues assez intriguant. C’était comme si elles étaient en train de m’appeler. Je me suis dit que mon imagination me jouait encore des tours et par mesure de précaution je me suis promis que je n’allais pas mettre un orteil dans l’eau.

En m’allongeant pour continuer la lecture de ce roman si captivant que je venais d’acheter, j’ai remarqué que le ciel avait subitement changé, le soleil avait fait place à des nuages menaçants et je me sentais observée.
Insouciante, j’avais déposé mon livre et je m’étais assoupie. J’avais encore rêvé de cette femme-poisson mais cette fois elle n’avait pas de messages à me livrer, elle était plutôt venue m’inviter chez elle. Elle m’avait prise par la main et conduit au milieu de la mer. Aussitôt le ciel était à nouveau dégagé et le soleil avait recommencé à briller comme avant.

On était là à bavarder au milieu de l’eau comme de bonnes amies. Pour parfaire ce moment, l’océan avait commencé à jouer une mélodie enchanteresse et elle m’avait à nouveau tendu la main et je l’ai saisie. J’ai dansé avec elle au milieu d’un tourbillon bleu.

Je me suis réveillée en sursaut pour réaliser que j’étais trempée, c’était comme si j’avais réellement été dans la mer. Sur mon livre, au creux d’un coquillage était inscrit « SYMBIE ». Un merveilleux sourire était venu illuminer mon visage. Je me suis tournée vers la mer, le visage radieux comme pour la remercier.

J’ai dansé avec elle !

Justine Isaac

Like Balistrad on Facebook

À propos Justine ISAAC

Étudiante en sciences juridiques à l'Université Quisqueya. Je suis une Cayenne passionnée de l'écriture et de la lecture.
x

Check Also

Petit à petit

Tu étais celui que jamais je n’allais pouvoir posséder, faute aux règlements établis entre les filles ...