Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Kerlintz Morantus, grand gagnant du concours Romanciers et Romancières en Herbe

Kerlintz Morantus, grand gagnant du concours Romanciers et Romancières en Herbe

Temps de lecture : 2 minutes

Lougawou aux trousses est le titre qui a permis à Kerlintz Morantus de remporter le premier prix du concours « Romanciers et Romancières en herbe » le mercredi 2 janvier 2019.

Lancé sur Facebook en avril 2018 par la plateforme « Haïti c’est nous », le concours de nouvelles: Romanciers et Romancières en Herbe vise la promotion des jeunes écrivains haïtiens. Il est organisé sur des critères tels : le fond, la forme, le style, la maîtrise de la langue française et le choix du sujet.

Le jury, composé de trois membres Alexa Madrexx, Valérie Joseph et Milady Auguste, devait noter sur quatre-vingt quinze points et cinq autres points pour les « likes » du public. Ainsi, après huit mois de suspens, les résultats ont été enfin publiés sur la page de la plateforme où Kerlintz Morantus a remporté le premier prix avec 86,7 comme note plus deux voix du public. À noter qu’il n’y a eu que quatre candidatures à cette édition.

Il bénéficie alors d’une somme de vingt-cinq mille gourdes et d’un contrat d’édition de roman.

« Lougawou aux trousses » de Morantus raconte l’histoire d’un commissaire de police trop attaché à la science et qui refuse de croire en l’existence des légendes haïtiennes comme les Lougawou. Toutefois, ce dernier va se méprendre sur ses conceptions grâce à une enquête qu’il est appelé à mener sur la disparition d’un homme, un certain Bernache Jean Pierre. Cette enquête le conduit alors là où son esprit rationnel refusait de s’aventurer, là où les grands mythes de la société haïtienne prennent vie…

Originaire de Port-au-Prince, Kerlintz Morantus a vu jour le 19 janvier 1994. Talentueux dessinateur, il fait des études en médecine et déborde d’un grand amour pour la littérature depuis sa tendre enfance.

Possédant une bibliothèque numérique de deux mille livres, KM dit n’avoir pas d’auteur préféré car il lit tout. Il est cependant fasciné par Victor Hugo et par Carl Brouard. Il lance ainsi un appel à la jeunesse haïtienne en l’invitant à prendre les livres en otage: « Celui qui lit repousse les limites de sa pensée et de son imagination.  »

Michelle Archille

Like Balistrad on Facebook

À propos Michelle Archille

Je suis Michelle Archille, je suis née à Port-au-Prince en 1997. Étudiante en Droit et Journaliste de formation, je me sers des mots pour dénoncer les maux du pays.
x

Check Also

Haïti : revendications populaires et religion

Ils sont plusieurs à travers l’histoire, des hommes d’église, des prêtres, des pasteurs à s’être convertis ...