Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Kermens Semervil, jeune ambassadeur de Paix

Kermens Semervil, jeune ambassadeur de Paix

Temps de lecture : 3 minutes

Désigné jeune ambassadeur de Paix, le samedi 04 mai 2019 par la Fédération pour la Paix Universelle et la Fédération des Jeunes pour la Paix Mondiale, Kermens se dit fier d’avoir reçu une telle distinction et va travailler d’arrache-pied pour porter valablement ce titre.

L’étudiant en Relations Internationales à L’INAGHEI de l’Université d’Etat d’Haïti considère ce titre honorifique comme un catalyseur, un booster qui va le rendre plus impliqué dans la vie sociale et politique du pays en tant que jeune. Être jeune ambassadeur de Paix, croit-il, est un tremplin pour s’investir davantage dans le combat pour un pays meilleur et pourquoi pas un monde meilleur. Kermens croit aussi que sa mission sociale vient d’être augmentée. Il doit être plus actif et plus près des jeunes, surtout là où la Paix doit régner.

Vu la situation socio-politique actuelle du pays, Kermens, un sourire bien taillé sur son visage, avance que ce titre n’est pour lui qu’une autorisation lui permettant de continuer légitimement son travail car il affirme avoir fait de la promotion de la Paix partout où il passe. Concrètement, le vingtenaire annonce qu’il va mettre sur pied très bientôt un groupe de jeunes très dynamiques qui va organiser des colloques et des conférences sur des thématiques ayant rapport à la Paix. Il en profitera pour se rendre dans les zones défavorisées, rencontrer les jeunes et les sensibiliser sur la necéssité de la Paix dans le pays.

Le jeune ambassadeur de Paix partage sa distinction avec tous les  jeunes pays. Selon lui, tous les jeunes doivent se considérer comme ambassadeur de paix, car le titre importe peu; les actions seules qui doivent être posées. Il invite la jeunesse haïtienne à se lancer dans une campagne contre le banditisme, le vol, le viol et faire don de leur voix quand il s’agit de dénoncer les mauvaises pratiques pouvant compromettre leur avenir. Chaque jeune, dit-il, doit agir comme un ambassadeur de Paix.

Par ailleurs, l’homme qui porte souvent son dashiki se dit attaché aux plus vulnérables, les laissés pour compte. Un tel souci lui imposera de créer une structure capable d’aider les plus faibles. C’est le rêve chéri du PDG de Kers Collection.

Aîné d’une famille de 4 enfants dont trois filles, Kermens tient beaucoup aux choses d’esprit. Il est l’un des membres organisateurs de “Deba Etidyan”, un espace de débat où l’on commente et analyse l’actualité nationale et internationale tous les dimanches. L’ancien elève du Collège Catherine Flon de Carrefour ne cache pas son affection pour son alma mater. «Si je suis maintenant ce que je suis, le collège y a grandement contribué», avoue-t-il.

Outre son penchant pour la politique, Kermens nourrit l’idée de devenir entrepreneur. Il a déjà décroché un diplôme en Entrepreneuriat. Il est actuellement l’un des actionnaires de Fresc’Or.

Billy Doré
dorebilly100@gmail.com

Like Balistrad on Facebook

À propos Billy Doré

Je suis Billy Doré. Journaliste. Etudiant en Sciences Politiques à l'INAGHEI et en Sciences Juridiques à l'EDSEG de l'Université d'Etat d'Haïti.
x

Check Also

Fritz Deshommes remporte la 17e édition du prix Joseph D. Charles

L’écrivain et chercheur Fritz Deshommes est le gagnant du prix Joseph D. Charles 2019. Son livre ...