Accueil / Blog / À la une dans Balistrad / Éducation / La 2e édition de Génie de l’indépendance a bel et bien eu lieu

La 2e édition de Génie de l’indépendance a bel et bien eu lieu

Temps de lecture : 4 minutes

Du 21 décembre 2018 au 3 janvier 2019 a été tenue au centre culturel de l’Amaranthe des Gonaïves la 2e édition de Génie de l’indépendance. Il s’agit d’un jeu de questions-réponses mettant en valeur les établissements scolaires de la Cité de L’Indépendance au niveau du 3ème cycle fondamental.

Le pari est réussi pour le Collectif des Etudiants Haïtiens pour la Revalorisation des Valeurs Intellectuelles et Morales (CEHRVIM) qui, en dépit des diverses contraintes, a réalisé la deuxième édition de Génie de l’indépendance aux Gonaïves. Cette compétition de génie qui devait s’organiser entre 7 établissements scolaires a été finalement organisée entre 5 après la défection de deux établissements à la dernière minute. Ce qui a ainsi obligé les organisateurs à constituer une poule unique entre les écoles restantes en dépit que le match d’ouverture avait déjà été disputé. Dans ce groupe unique, on retrouvait : l’Institution Mixte la Pléiade, le Collège Saint-Pierre Claver, le Lycée Fabre Nicolas Geffrard, le Collège Mixte Méthodiste Libre des Gonaïves et l’Institution Mixte le Dessalinien des Gonaïves.

Les pépites de ces différents établissements ont répondu à pas mal de questions se portant sur l’histoire d’Haiti et générale, la géographie d’Haïti et générale, l’éducation civique, mythologie et religions, français, inventions et découvertes, actualités, cinéma, etc. On comptait aussi des questions formulées sur la musique pour donner soit le titre du morceau, soit le nom d’artiste ou du groupe musical. On présentait aussi aux génies des images de personnalités afin d’indiquer leur nom. Ainsi, des images de René Depestre, de Gary Victor, de Francketienne, de Marc Exavier, de Gary Bodeau, de Joseph Lambert de Jean-Claude Duvalier, de Jocelerme Privert ,etc… ont été l’objet de questions.

Au terme des matchs du groupe, quatre équipes se sont qualifiées pour les demi-finales à l’exception de l’Institution Mixte le Dessalinien des Gonaïves (IMDEG). Lors des matchs de demi-finales, Fred BRUTUS, l’un des responsables du centre culturel l’Amaranthe dans un message aux génies, eut à déclarer:

« Lè yon frè oubyen sè nou fè efò plis pase nou nan yon moman fòk nou rekonèt sa, se pa rayi pou nou rayi li men se ale fè efò tou ».

L’Institution la Pleaide, qui jusque-là, n’avait connu aucune défaite au cours des 4 matchs précédents allait continuer sa démonstration de force en terrassant le Collège Saint-Pierre Claver en demi-finale. L’autre demi-finale affichait les deux finalistes de l’édition précédente. C’était dans un Amaranthe chauffé à blanc que le public allait assister à ce match bourré en spectacle. Les génies des deux écoles étaient super motivés car un Geffrard/Methodiste reste un classique dans les compétions de génie de la ville quelles que soient la compétition et les catégories considérées. Après la phase de poule, ces deux écoles se rencontrent une deuxième fois en demi-finale et le Collège Mixte Méthodiste Libre le remporte à nouveau toujours sur le même score: 100 à 80. Fin de parcours pour le champion en titre, une nouvelle finale pour Méthodiste.

Dans le match de classement du 3 Janvier dernier, le Lycée Fabre Geffrard a encore baissé pavillon. Le Collège Saint-Pierre Claver a pris le dessus surtout à la toute dernière rubrique, celle des questions individuelles pour s’imposer 70-30 sur un Fabre Geffrard qui ne se reconnaît plus. Les Claviéristes succèdent donc au Collège Eben-Ezer qui l’an dernier terminait 3e au sein de la compétition.

Dans un festival offensif, l’Institution la Pléiade a été sans pitié pour le Collège Mixte Méthodiste Libre des Gonaïves en lui infligeant un score d’humiliation. 150-30, c’était le score qui s’affichait sur le grand écran devant un public de la Pléiade qui jibulait. Avant même le signal de la fin par le présentateur, les anciens génies de Méthodiste quittaient l’espace en catimini. Pour une première participation à cette compétition, la Pléiade a enregistré 6 victoires pour autant de matchs avec des scores variant entre 150 à 280 points. Le meilleur marqueur de la compétition, Djesmy Geffrard Daudard, est aussi joueur de la Pléiade.

Le rendez-vous est fixé pour décembre prochain pour une autre édition de Génie de l’indépendance. Entre-temps, la ville se prépare pour une autre compétion de Génie, Podium des génies, qui mettra aux prises dès ce 19 janvier des joueurs des classes secondaires venant de 16 écoles du département de l’Artibonite. En avril prochain, Gonaïves sera pour la deuxième fois consécutive l’hôte du Génie Royal National, le plus grand concours de génie scolaire de la République opposant des établissements venant des 10 départements du pays. Définitivement, la ville des Gonaïves ne chômera pas !

Israel Jeune

Like Balistrad on Facebook

À propos Israël JEUNE

Etudiant finissant en Communication sociale et en Philosophie et Sciences politiques à l’Université d’Etat d’Haïti. En tant que rédacteur web, je développe une grande passion pour les Technologies de l’Informations et de la Communication (TIC). Je collabore à des médias étranger tels que : Tech en Afrique et Radio Télé Flash en qualité de correspondant en Haïti. La technologie, la culture générale et le sport sont mes principaux centres d’intérêt.
x

Check Also

Cinq raisons pour verrouiller votre portable

Avec la parution des smartphones plus particulièrement les nouvelles technologies, la question de vie privée tend ...