Accueil / Actualités / Lancement officiel de la deuxième édition de Hult Prize Haiti

Lancement officiel de la deuxième édition de Hult Prize Haiti

Temps de lecture : 2 minutes

Ce samedi 6 Octobre au local du Ciné Triomphe, Hult Prize a lancé la deuxième édition du concours entrepreneurial engageant plusieurs universités à travers le pays. “L’employabilité des jeunes : Défis et perspectives” est le thème retenu pour le concours sur lequel plusieurs personnalités ont intervenu.

Lancé pour la première fois en Haïti en 2017 par Mike Bellot, Hult Prize est un concours entrepreneurial organisé dans plus de 120 pays à travers le monde. Il offre aux jeunes universitaires de ces pays l’opportunité de montrer leur savoir-faire, avec un prime d’un million de dollars à gagner.

Cette année encore l’équipe Hult Prize Haiti a lancé la deuxième édition du concours au Ciné Triomphe en présence de plusieurs personnes : participants, invités, campus director et core team. Contrairement à la première édition où il y avait que des universités de la capitale qui avaient pris part à la compétition, cette année, une trentaine d’universités à travers le pays y participera. Ainsi,un concours national sera organisé et l’équipe gagnante représentera Haiti à la grande finale prévue pour le mois Septembre prochain au château des Nations-Unies à New York. À  rappeler que WEISS est l’équipe championne de la première édition.

Le thème retenu qui est “L’employabilité des jeunes” a fait l’objet d’une conférence à l’occasion. Toutefois, le grand débat persiste sur la façon dont les jeunes doivent procéder pour se faire embaucher avec un taux de chômage de 70 % où ils représentent 40 % de cette population. C’est dans ce contexte que plusieurs personnalités ont réagi dans le but d’éclairer les jeunes sur leurs potentialités.

L’employabilité, qui est la capacité de trouver un emploi et de le garder pendant longtemps, est vue de différentes façons par les intervenants tout en restant d’accord que les jeunes sont l’avenir du pays. Ainsi, selon le professeur René Jean Jumeau,le jeune est employable quand il entreprend ce qu’il aime avec efficacité :”Développez vos compétences à partir de ce que vous aimez et méritez le prix d’excellence si vous voulez être employable ”

Par ailleurs, Monsieur Robert Paret Jr. pense que l’État devrait créer beaucoup plus d’emploi en offrant des stages aux jeunes :”Plus les jeunes seront en contact plus tôt avec le monde du travail, plus ils rempliront les conditions pour l’employabilité pouvant aider au développement du pays.”

Le plus grand défi de l’employabilité des jeunes persiste du fait que beaucoup d’entre eux ne sont pas formés, bien qu’une majorité soit diplômée. Ainsi, il revient à l’État haïtien de repenser le système éducatif et favoriser beaucoup plus d’emplois. Ce qui réduirait le taux élevé du chômage et freiner le fléau d’immigration des jeunes.

Michelle Archille

Donner un like à notre page facebook

À propos Michelle Archille

Je suis Michelle Archille, je suis née à Port-au-Prince en 1997. Étudiante en Droit et Journaliste de formation, je me sers des mots pour dénoncer les maux du pays.
x

Check Also

Des élèves aux Gonaïves sensibilisés sur l’intégrité académique et le plagiat

Partager sur :Facebook84TwitterLinkedinemailL’association pour le développement intégral des jeunes(APODIJE) en partenariat avec ...

Kindy V. Montreuil  représentera Haïti à la 12e édition du Forum sur la gouvernance de l’internet 

Partager sur :Facebook98TwitterLinkedinemailDans le cadre de la douzième édition du forum sur ...