Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Les États Généraux Sectoriels de la Nation (EGSN) enfin mis sur pied

Les États Généraux Sectoriels de la Nation (EGSN) enfin mis sur pied

Temps de lecture : 3 minutes

Il en parlait souvent mais ce mercredi 28 mars au Palais National, le Président de la République, Jovenel Moïse, accompagné de la Première dame, Martine Moïse, et du Premier ministre, Dr. Jack Guy Lafontant, a procédé à l’installation des membres du comité de pilotage et du secrétariat technique d’organisation des États Généraux Sectoriels de la Nation haïtienne (EGSN).

Composé de Monseigneur Louis Kébreau, Président, Jean-Claude Desgranges, vice-président, des conseillers spéciaux Jacques Édouard Alexis, Michèle Duvivier Pierre-Louis et Evans Paul ; de Rony Desroches, rapporteur, et d’Amary Joseph Noël, porte-parole, le comité de pilotage comprend seize autres membres choisis en fonction de leur parcours personnel et professionnel, et de leur engagement social, politique ou économique. Ils seront assistés d’un secrétariat technique.

La cérémonie s’est déroulée en présence, entre autres, du Président du Sénat, l’Honorable Joseph Lambert, du Président de la Chambre Basse, l’Honorable Gary Bodeau et du Président de la Cour de Cassation, Me Jules Cantave.

États Généraux

® Snayder Pierre Louis

Après un long processus de consultation et de dialogue en vue de recueillir les avis de tous les secteurs, le Chef de l’État a mis en place ces deux structures de pilotage et d’organisation des EGSN qui ont pour mission de produire un « Pacte pour la stabilité et le progrès économique et social » qui devra être soumis pour validation au Président de la République dans les six mois à compter de ce mercredi 28 mars.

« Vous avez une responsabilité historique de participer à la réalisation d’une œuvre colossale de transformation de notre société », a souligné le Président Jovenel Moïse qui croit que l’idée de l’organisation des États Généraux Sectoriels de la Nation découle de la nécessité de palier au nombre considérable d’actes manqués et d’œuvres inachevées conclus en dépit d’importants efforts qui ont été déployés par les gouvernements successifs depuis les trente dernières années.

« Cette situation n’est plus soutenable à plus long terme. Nous devons orienter nos efforts dans le sens de renforcer les capacités individuelles et collectives face à ces échecs répétés et créer les conditions devant permettre à l’ensemble des citoyens d’aborder l’avenir avec confiance et détermination », a affirmé le Chef de l’État tout en rappelant que les réformes qu’impliquent ces changements désirés ne se feront pas à froid, mais qu’elles seront le résultat de l’adhésion volontaire de l’ensemble de la population.

« Pour changer durablement nos conditions d’existence, il nous faut non seulement faire autre chose, il nous faut surtout le faire autrement. Il y va de notre capacité à réaliser nos ambitions légitimes de progrès pour tous et de prospérité partagée », a mentionné le Président Jovenel Moïse qui croit également que le changement ne peut s’opérer que par le dialogue et par l’adhésion volontaire de l’ensemble des citoyens à des principes et des valeurs qui le rendent possible.

Le Président de la République croit que le Pacte pour la stabilité et le progrès économique et social épouse celui de l’Arcahaie en 1803 qui a fait ses preuves en rendant possibles la synergie et la mobilisation de diverses forces insurrectionnelles sous un commandement unique, celui de Dessalines: « La finalité de ce nouveau pacte est de créer les conditions pour rendre possibles des changements majeurs dans divers domaines couvrant les quatre grands secteurs d’activités : politique, économique, social et culturel »

Les principaux domaines en effet identifiés et qui feront chacun l’objet d’un atelier sont: la gouvernance politique et locale, la gouvernance économique, la gouvernance environnementale et l’aménagement du territoire, la gouvernance de l’espace public et médiatique, la gouvernance du système éducatif et du système de santé, l’identité culturelle et l’intégration sociale, l’ordre et la sécurité publique, la place d’Haïti sur la scène internationale.

Voici les dix personnalités qui font partie du Secrétariat technique d’organisation des États Généraux Sectoriels de la Nation  :

– Monsieur Louis Naud PIERRE, Secrétaire Exécutif

– Monsieur Fritz DORVILIER, Conseiller Technique

– Monsieur Max ATTYS, Conseiller Technique

– Monsieur Jean Marie THÉODAT, Conseiller Technique

– Madame Josette BRUFFAERTS, Conseillère Technique

– Monsieur Gérard MATHIEU Jr, Conseiller Technique

– Madame Mimose FÉLIX, Conseillère  Technique

– Madame Nathacha CASTELLY, Conseillère Technique

– Monsieur Pradel HENRIQUEZ, Conseiller Technique

– Monsieur Creutzer MATHURIN, Conseiller Technique

 

© Snayder Pierre Louis

Like Balistrad on Facebook

À propos Snayder Pierre Louis

Né en novembre 1994, en Haïti. En 2015, Snayder Pierre Louis a fait son entrée dans le monde littéraire avec la publication d'un recueil de poème en créole haïtien, titré : "Kadans Kè". L'année suivante a marqué la publication de son second ouvrage, "Que les mots se souviennent", signé par les éditions de l'art (son projet d'édition). "Le mur blanc de ton nombril", son dernier ouvrage en date, est officiellement publié en mai 2017, chez GNK édition, à Abidjan, Côte D'Ivoire.
x

Check Also

Biennale d'art

Haiti Cultural Exchange annonce la 3ème Biennale d’Arts et Culture Haïtienne à New York

Haiti Cultural Exchange (HCX) a annoncé le jeudi 12 avril 2018 à Brooklyn la troisième Biennale ...