Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Marc Théolien et Djason Silvaince, gagnants de la FINTECH …
FinTech - Balistrad
Crédit Photo : Page Facebook FinTech Haiti

Marc Théolien et Djason Silvaince, gagnants de la FINTECH …

Temps de lecture : 3 minutes

Pour sa deuxième édition, le concours FINTECH (Technologie Financière) dont l’objectif est la promotion des moyens technologiques améliorant les transactions financières a récompensé trois gagnants et un gagnant des gagnants. Les sponsors : la Banque de la République D’Haïti (BRH), Rebo et la Brasserie Nationale (BRANA) fixent les conditions et choisissent le meilleur de chaque catégorie en fonction de leurs besoins [La BRH et Rebo avaient besoin d’une application, la BRANA, elle, d’un site web].  Le gagnant de la BRANA, Marc Edwin Théolien, voit dans les concours un moyen sûr de s’améliorer et de renforcer son réseautage ; ce qui, à la longue, peut paraitre beaucoup plus alléchant qu’une prime…

Ayant pourtant une formation en droit, Marc Edwin ne cache pas son amour pour les sciences informatiques. Ce qui l’a d’ailleurs poussé à suivre une formation en Android  à Transition digitale tout comme son coéquipier, Djason L Silvaince qui prépare actuellement son master en sciences informatiques.  Théolien  n’est pas à son premier prix. Il fut, en effet, le deuxième lauréat du concours Haiti Hackfest organisé par le groupe Echo en 2017.  Sa première motivation est  la rencontre des gens exceptionnellement bons qui, comme lui, sont intéressés par l’informatique.  Djason, lui, pense que plus que les primes alléchantes, les concours sont un tremplin lui permettant de s’améliorer et de renforcer son réseautage.  C’est d’ailleurs ce qui lui a permis de rencontrer Marc Edwin avec qui il forme dorénavant ce tandem gagnant. Qui dit réseautage, dit augmentation des possibilités d’emploi car la compétence ne suffit toujours pas.

Voilà pourquoi  Djason L Sylvance encourage les jeunes à sortir de leur cocon et d’aller à la rencontre de la réalité et de n’avoir  plus de peur de concourir : « Surtout que les concours regorgent de possibilités ! »

Concernant le manque d’infrastructures constituant une paralysie pour l’implantation effective de la technologie en Haïti, les gagnants  pensent que ce manque ne devrait en aucun cas servir d’excuse aux jeunes pour ne pas s’améliorer et devenir compétitifs : « C’est un secteur en pleine expansion ! Les compagnies voulant développer leur système ne trouvent pas assez d’informaticiens haïtiens et se voient  obligées d’importer chèrement ces services.  Les temps ont changé ! L’informatique rend les entreprises beaucoup plus performantes. En Haïti, on commence à le comprendre… »

Face à l’immense retard qu’Haïti devra rattraper en matière technologique, Marc Edwin se montre confiant : « Ce n’est pas impossible ! La preuve…je suis un juriste. Cela ne m’a pas pour autant empêcher de participer et de gagner. L’informatique est comme la pensée…il y aura toujours une meilleure façon de l’exprimer. Aux jeunes haïtiens de s’affirmer et de ne plus avoir peur de parler. »

Alain

Like Balistrad on Facebook

À propos Alain Délisca

Je suis Alain Délisca, un haïtien. Le reste n'est qu'explorations et heurs.
x

Check Also

Opération-rupture: de la chronique au livre. Vente signature, ce premier novembre

C’est l’histoire de deux jeunes gens qui s’aiment mais qui se séparent malgré tout. Une histoire ...