Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Maurice Sixto , l’humoriste hors du temps

Maurice Sixto , l’humoriste hors du temps

Temps de lecture : 2 minutes

La littérature haïtienne depuis sa naissance s’est pratiquement inscrite en littérature de combat. Cet engagement dans les revendications sociales, économiques et politiques traverse une période à l’autre et se trouve aussi dans la majorité des œuvres des romanciers de la génération de la Ronde telles que: la famille des pitite Caille, Rumulus, Temistocle jusqu’à la littérature moderne dont les tenants comme Gary Victor, FrankEtienne, Trouillot, ect… en font toujours leur socle.

Ces revendications seront aussi portées par les humoristes. Haïti en a d’ailleurs connu pas mal. Cependant aucun d’entre eux avant Maurice Alfredo Sixto n’a su dépeindre et décrire avec autant d’habilité la réalité que nous vivons au quotidien.

À travers ses œuvres, il dénonce le manque d’humanité collective, l’intolérance et l’injustice sociale. Ses revendications d’hier sont celles d’aujourd’hui. Après plusieurs décennies,la réalité reste inchangée. Les problèmes d’hier ajoutés à ceux d’aujourd’hui plongent le pays dans le chaos absolu.

Il a su marier avec beaucoup ddélicatesse littérature et politique. La Littérature chez Sixto est un prétexte à l’accompli de son engagement de citoyen dans la société. Ses œuvres, le miroir de nos mœurs allient espoirs et revendications. D’ailleurs, que n’a-t-il pas dit et revendiqué à travers ses lyrismes? N’est-il pas le premier Haïtien de sa génération, à décrire le quotidien haïtien dans cette dimension? Ses personnages encore présents dans la vie courante en témoignent du génie de Sixto.

Haïti continue de produire et de reproduire des citoyens comme: ton Chal, l’ambitieux du pouvoir , Léa Kokoyé victime de sa classe sociale et du complot parrainage et Zabèl Bock, ce gros paresseux dont le français est le seul argument. Il ne faudra pas surtout oublier ces milliers de ti « Sentaniz » sans éducation subissant toute sorte d’injustice .

Rien n’a changé depuis! Tout s’est, au contraire, aggravé et empiré. Son œuvre le placera sûrement parmi les éternels au même titre qu’un Victor Hugo en France. Cependant, aussi génial et peut-être orgueilleux qu’il aurait été, il serait sûrement peu fier de retrouver les mêmes situations qu’il dénonçait avec tant de véhémence.

Feguerson Thermidor

Like Balistrad on Facebook

À propos Guest Author

"Le savoir que l'on ne complète pas chaque jour diminue tous les jours."
x

Check Also

Haïti-Transport : les prix des circuits à double vitesse

Vous aviez sûrement déjà entendu parler de « dènye lè » en matière de transport en commun en ...