Accueil / Blog / À la une dans Balistrad / Opération-Rupture : Confrontation

Opération-Rupture : Confrontation

Temps de lecture : 6 minutes

Depuis la fameuse nouvelle qui lui était tombée sur la tête comme un coup de massue, Ryan n’avait plus le cœur à recontacter Nessie. Les menaces de Laura ne lui faisaient pas peur. Loin de là. Il refusait d’ailleurs de marcher dans cette combine. Il refusait de payer le prix à cause d’une seule erreur. Une toute petite fois où Laura avait profité d’un moment de faiblesse. Il était tellement triste qu’il s’était laissé consoler puis embrasser et tout s’était enchaîné. Il avait couché avec elle. Laura ne lui avait pas laissé le choix d’ailleurs. Il n’y avait eu qu’une seule fois mais c’en était déjà une de trop. Il aurait pu avoir un enfant. Il en aurait voulu. Combien de fois en avait-il parlé avec Nessie mais ni l’un ni l’autre n’étaient encore prêts. Il savait d’avance cependant comment Nessie allait réagir lorsqu’elle le saurait. Elle se sentirait trahie et mettrait fin définitivement à leur histoire, mais il refusait de la perdre. Pourtant, il n’avait pas encore le courage de lui parler.

Alors qu’il tergiversait, de son côté, Nessie se demandait pourquoi Ryan ne l’avait plus appelée. Pour elle, Ryan avait plutôt fait le choix de s’en tenir à la rupture vu qu’en quelques jours de rapprochement seulement, ils avaient eu le temps de se chamailler. Elle se promit sagement cette fois de ne plus se laisser prendre au piège en se jetant, encore une fois, à corps perdu dans le travail. Ce matin, il y avait une cérémonie à son bureau. Etant dans l’équipe de Marketing et des relations publiques de sa boite qui était dans la vente d’appareils électroniques, elle devait s’arranger pour que tout soit au point. Ce qu’elle fit d’ailleurs avec brio. Les nouveaux produits avaient été chaleureusement reçus, le vin d’honneur était parfait, la presse semblait être satisfaite.

Alors qu’elle allait s’éclipser, une voix tonitruante l’appela. Elle se retourna et retrouva son amie Carine. Elles avaient étudié le marketing et travaillaient chacune maintenant pour une entreprise concurrente mais elles étaient restées de bonnes amies. Nessie était consciente de l’avoir négligée depuis quelques temps. Autrefois, elle se voyait toutes les semaines prenant un verre et se racontant leurs histoires de filles mais depuis son rapprochement avec Ryan, elle s’était volontairement éloignée d’elle ne trouvant pas encore quoi lui expliquer. Elle s’approcha en lui tendant les bras, ravie qu’elle soit venue à elle car elle savait pertinemment pourquoi elle était là. Elles étaient toujours présentes l’une pour l’autre quand le besoin se faisait sentir.

-Carine, ma chérie. Toujours en train de tâter le terrain à ce que je vois, lui dit-elle dans un sourire.
-Il faut voir ce que fait la concurrence, répliqua Carine du même ton enjoué.
-Tu as de la chance que je sois dans mes meilleurs jours sinon je t’aurais déjà chassée d’ici, enchaina Nessie en riant.
– Et j’imagine que la raison d’être de ces meilleurs jours a rapport avec une certaine séance de cinéma, ajouta Carine d’un ton espiègle en essayant de comprendre ce que Nessie savait.
Surprise, Nessie regarda son amie qui lui dit :
-Et oui, ma chère, vous n’êtes jamais complètement seuls… A ce propos, tu en es où avec lui, dit Carine à voix basse.
-Allons à mon bureau, on sera plus au calme pour discuter.
Alors qu’elles devisaient de choses et d’autres en longeant le couloir menant au bureau de Nessie, elles songèrent toutes les deux combien leurs longues conversations leur faisaient du bien autrefois. Aujourd’hui, elles étaient prises dans le tourbillon de la vie professionnelle mais prenaient quand même le temps d’échanger. Carine songea combien Nessie lui avait été d’un secours précieux lorsque son fiancé était mort dans cet accident de voiture. Elle l’avait tirée du lit, l’avait obligée à sortir, l’ avait contrainte à passer les examens et grâce à son support, elle avait eu son diplôme. Aujourd’hui, elle pensait que son amie aurait probablement besoin du de son aide. Depuis qu’elle avait appris la nouvelle, elle s’attendait à un appel de Nessie mais elle comprit qu’elle s’était jetée corps perdu dans l’évènement d’aujourd’hui. Stratégie pour oublier ou simple ignorance ? Peu importe la raison, c’était néfaste pour son amie. Carine se dit qu’elle devait lui en parler. Voilà pourquoi elle était là. Elle se fichait pas mal des produits comme le disait Nessie. Aujourd’hui, elle était là pour elle, pour l’aider à y voir clair.

Une fois qu’elles prirent place, Nessie lui conta tout jusqu’à ses craintes de voir Ryan hésiter entre elle et Laura. Puis elle se risqua à demander à Carine si elle pensait qu’elle devait faire le premier pas puisqu’il avait fait beaucoup d’efforts de son côté. Carine comprit alors que Nessie n’était pas au courant. Elle se demanda si c’était son rôle de la mettre au parfum mais cela faisait trois semaines tout de même et Laura répandait la nouvelle comme une traînée de poudre. Voyant son embarras, Nessie comprit que Carine ne lui avait pas tout dit.

-Carine, qu’est-ce qui se passe ?
-Tu veux dire que Ryan et toi, vous ne vous êtes pas parlé depuis trois semaines ?
-A peu près oui.
-Alors, tu ne sais pas, dit-elle dans un souffle
-Quoi donc, s’alarma Nessie. Il sort avec elle ? Ils vont se marier ? Qu’est-ce que je ne sais pas ?
-Nessie, lui dit-elle en prenant ses mains dans les tiennes, Laura est enceinte de Ryan. Et elle répand le bruit qu’il allait l’épouser.

La première réaction de Nessie fut d’éclater de rire. Elle rit à gorge déployée, puis lentement les larmes commencèrent à couler. Carine la prit dans ses bras et la laissa pleurer. Des minutes s’écoulèrent avant que Nessie lève la tête et en regardant son visage, Carine comprit qu’en elle, quelque chose s’était brisée. Nessie s’essuya calmement les yeux. Puis, elle prit son téléphone et appela calmement Ryan.

Lorsqu’il décrocha, elle lui dit simplement :
-J’ai appris pour Laura. Je croyais seulement que tu serais beaucoup plus courageux pour me le dire en face. Voilà donc qui répond à beaucoup de questions que je me posais. Merci pour tout Ryan. Ce sera la dernière fois qu’on se parlera.
-Nessie stp, écoute-moi, implora Ryan
-Que vas-tu m’apprendre ? Qu’elle t’a violé ? Drogué ? Forcé ? Peu importe, c’est parce que tu lui en avais donné la possibilité. Pendant trois mois, j’ai attendu un signe de toi alors que toi tu avais eu le temps d’engrosser une autre. Je crois que tu nous as rendus service à tous les deux en fait.
-Nessie, ma chérie. Ce n’est pas ce que tu crois. Je ne l’ai jamais aimée, c’est toi que…
-… ce n’est pas très flatteur envers la mère de ton enfant Ryan. Je ne t’ai pas appelé pour ça. Je voulais juste te prévenir que je suis au courant. Au revoir.
-Nessie, je t’aime, s’empressa-t-il d’ajouter avant qu’elle ne raccroche.
-Mais tu vas épouser Laura, n’est-ce pas ?
-C’est plus compliqué que ce que tu ne le crois.
– Bien sûr, un enfant change la donne. La priorité maintenant c’est lui. Et je le comprends. J’aurais aimé seulement que tu viennes me le dire toi-même.
-J’allais le faire.
-Quand ? Depuis quand es-tu au courant ?
-Trois semaines, lâcha-t-il dans un souffle sachant que ces mots prononçaient sa condamnation.
-Et quand est-ce que tu comptais m’en parler ? Lorsque son ventre commencerait à rebondir ou en m’envoyant une carte d’invitation ?
-Nessie, non. Je ne voyais pas encore comment te le dire. Je suis désolé mais cela ne m’empêche pas de t’aimer.
-Arrête stp.
-C’est la vérité Nessie, je…
-Tu es presque parfait dans le rôle de l’amoureux transi, Ryan. Encore un petit effort, et à ce numéro, Laura n’y verra que du feu, ajouta-t-elle d’un ton sec.
Puis elle raccrocha et se retourna vers Carine.

Celle-ci s’empressa de s’excuser mais Nessie la remercia plutôt de l’avoir mis au courant.
-il faut que je revoie le rapport de la journée mais on peut se voir ce soir. Qu’en dis-tu ?
-Nessie, tu es sûre que c’est ce que tu veux ?
-Tu aurais préféré que je reste à pleurer au risque de défaire mon maquillage ? A quoi auraient servi les cours de Madame Montima? Il faut toujours être impeccable, mesdemoiselles, mima Nessie imitant l’accent de leur professeur qui était très pointilleuse en ce qui a trait à l’apparence, rappelant la phrase qu’elle leur répétait toujours.
Carine sourit, heureuse de voir que son amie gardait le cap quoiqu’elle ne fut pas convaincue. Elle accepta l’invitation de Nessie puis s’en alla se demandant si après son départ, Nessie n’allait pas définitivement craquer.

Like Balistrad on Facebook

À propos Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, Rédactrice en chef à Balistrad, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.
x

Check Also

La CHAIFEJ s’investit dans la lutte contre la traite des personnes

Le 30 juillet a été consacré « Journée mondiale contre la traite des personnes ». À ...