Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Opération-Rupture: Hésitations

Opération-Rupture: Hésitations

Temps de lecture : 7 minutes

Nessie avait systématiquement évité Marvin depuis l’irruption de Marla à son bureau. Elle communiquait avec lui seulement par mail, ne passait plus par la cafétéria et le pire, c’est qu’il n’avait pas eu une minute à lui depuis la fameuse scène. Ce matin-là, il était pourtant résolu à la voir quitte à ce qu’il fonce sa porte. Marvin y alla d’un pas ferme au bureau de Nessie, frappa d’un seul coup et entra y en coup de vent.

-Bonjour Nessie
-Bonjour Marvin. Que veux-tu ?
– Te parler.
-À quel sujet ?
-De ce qui s’est passé la semaine dernière.
-Et qu’est-ce qui s’est passé ? Tu ne vas pas faire un drame pour un baiser tout de même. On s’est embrassé et après ? On n’a pas pris d’engagement pour la vie.
-Il n’y a pas eu que le baiser Nessie, tu le sais très bien! N’essaie pas d’effacer ce qui s’est passé.
– C’est vrai, il y a eu bien plus que ça. Il y a eu l’arrivée de « Chérie », mima Nessie en imitant les manières affectées de Marla.
-Laisse-moi t’expliquer Nessie, plaida Marvin. Marla a été une regrettable erreur. Je ne l’ai jamais vraiment aimé et…
-… J’ai déjà entendu ça dans une autre vie. Epargne-moi ce discours s’il te plait.
-Marla Renaud, le nom ne te dit rien ?
– Cela devrait me toucher ?
-Si, parce que c’est la fille de tes employeurs. Je pensais que tu allais faire le rapprochement.
-D’accord je vois. Et à quoi cela nous avance ?
-Marla et moi avons été au secondaire ensemble puis à la fac. Ses parents auraient souhaité qu’elle prenne ses cours au sérieux pour venir s’occuper de l’entreprise mais Marla n’a toujours pensé qu’à son apparence. Étant proches depuis l’adolescence, ses parents comptaient sur moi pour l’influencer, ce que j’ai tenté de faire. En grandissant, elle me parla de l’entreprise et je lui proposai des idées qu’elle a transmises à son père qui lui plurent et Monsieur Renaud me proposa de me prendre une fois mes études achevées. J’ai commencé au bas de l’échelle et mes compétences m’ont valu de gravir les échelons mais Marla a toujours répété à qui veut l’entendre que c’est parce que nous sortons ensemble que j’ai eu ce poste mais c’est faux. On est sortis ensemble pendant un temps et notre relation était vide, froide. J’y ai mis fin. Marla a toujours fait semblant de n’avoir rien compris. Tant qu’elle restait à l’écart, cela ne me dérangeait pas et avec ça aussi, j’évitais les frictions avec son père mais elle avait le don de me surveiller. Dès que je sortais avec quelqu’un d’autre, elle sortait ses griffes. N’ayant aucune relation sérieuse depuis, je laissais tomber même si je prenais le soin de la remettre à sa place.
-Et je suppose que toutes les autres avant moi ont eu droit à ce petit discours aussi ?
-Non Nessie. Je n’en ai parlé à personne puisque je ne cherchais pas à m’investir dans une relation mais avec toi…
-… je t’arrête tout de suite. Il n’y a pas de avec moi qui tienne. Si vraiment tu voulais faire quelque chose de sérieux avec moi, tu m’aurais déjà parlé cette histoire et je saurais à quoi m’en tenir.
-Toi et moi n’avons pas encore parlé de ce qu’on voulait faire. Il y a quelque chose entre nous sans conteste. On l’a vu toi et moi mais nous n’avions pas encore décidé de ce qu’on voulait ni où on allait.
– Sur ce point, tu as raison Marvin. Et je crois qu’il vaut mieux qu’on n’essaie pas de pousser un peu plus loin. Quoiqu’il arrive, il y aura Marla entre nous. Je sors à peine d’une relation difficile….
-… De laquelle tu n’es pas complètement guérie. Tu aimes toujours Ryan, Nessie et c’est pour ça que tu as peur de voir ailleurs mais Ryan t’a déjà fait souffrir…
-… Toi aussi bien avant qu’on ait entamé quoi ce soit ensemble. Tu m’embrassais alors que ta petite amie faisait irruption. Il n’y a pas pire humiliation que cela Marvin.
-Je suis désolé Nessie que l’on parte sur d’aussi mauvaises bases mais je crois qu’on peut repartir autrement.
-Et Marla ? Et Renaud ? Et ta carrière ?
– Marla ne veut rien dire et ma carrière, je peux très bien la reconstruire ailleurs.
-Non ça n’en vaut pas la peine.
-Si, Nessie, TU en vaux la peine et bien plus! Ce que je ressens pour toi, je ne l’ai jamais ressenti. Je t’aime et je veux te le montrer. Accorde-moi juste une chance de le faire.
– Marvin, il est beaucoup trop tôt pour qu’on entame quoi ce soit. Laisse-moi du temps s’il te plait.
– Et Ryan dans tout ça ?
-Quoi Ryan ? Excuse-moi de te le dire ainsi mais cela ne me regarde que moi.
-Tu as raison, répondit Marvin vexé. Prends ton temps ma chérie.
………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
Nessie rentra chez elle après une longue journée de travail. Elle avait envie de se reposer et réfléchir aux propos de Marvin. Oui, elle était attirée par lui. Oh, elle n’en était pas éperdument amoureuse mais elle avait ce petit faible pour lui. Ils s’entendaient bien et elle croyait pouvoir l’aimer s’ils continuaient de se fréquenter au même rythme. Tout en ayant ses pensées, elle prit le dernier virage qui conduisit chez elle.

Stupéfaite, elle remarqua la voiture de Ryan. Elle stationna et descendit en entendant des éclats de rire. En rentrant, Nessie vit son père et son frère qui disputaient une partie de football. Ils semblaient vraiment heureux. Elle les salua et se dirigea vers sa chambre en souriant. Ces scènes la faisaient toujours sourire. Le temps de se changer de tenue et de se diriger au salon, la partie de football était déjà terminée. Ryan l’y rejoignit donc.

-Certaines choses ne changent jamais, lui dit-elle. Tout le monde dans ma famille continue de t’aimer comme avant.
-J’adore le « tout le monde », répliqua Ryan un large sourire aux lèvres. Cela implique la personne qui en parle en tout premier plan.
-Je n’arrive toujours pas à éviter ce genre de piège avec toi après tout ce temps, répondit Nessie en riant.
-C’est ce qui fait encore mon charme, dit Ryan en se donnant un air de macho.

Nessie ne put s’empêcher de s’approcher de lui et de se blottir dans ses bras. Ryan y prit plaisir et la serra contre lui en passant sa main dans ses cheveux puis il lui demanda doucement :
-Nessie, avons-nous encore une chance de nous reconstruire ?

Nessie recula avant de répondre, le regarda droit dans les yeux puis lui dit franchement:

– Beaucoup de choses se sont passées Ryan. Ma confiance en toi a été sérieusement ébranlée. Je me suis sentie blessée. Et je ne crois pas que j’arriverai à m’en remettre facilement.
-Je sais Nessie et je ne veux pas te pressurer. J’attendrai le temps qu’il faut car je sais que je ne mérite plus ta confiance mais je suis sûr que tout n’est pas perdu. Dans ce regard que j’adore, brillent encore de petites étincelles de cet amour que tu m’avais tant donné. Tout ce que je demande c’est une dernière chance pour en ranimer totalement la flamme mon amour.

Nessie se sentit fléchir mais ne voulut pas le montrer. Elle ajouta simplement :
-Laissons le temps faire son œuvre.
-Bien sûr. Je serai patient Nessie.

Ryan se leva et lui annonça qu’il allait partir. Avant de s’en aller, il se tourna vers elle et prit le temps d’effleurer ses lèvres d’un baiser et s’en alla en souriant laissant Nessie complètement abasourdie.

Like Balistrad on Facebook

À propos Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, Rédactrice en chef à Balistrad, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.
x

Check Also

Les “awards” dans le milieu évangélique : entre opinions erronées, messes basses et bonnes intentions

Les efforts méritent d’être récompensés. Depuis quelques années, de grandes actions sont posées par le secteur ...