Accueil / Blog / À la une dans Balistrad / Opération-Rupture: la rencontre

Opération-Rupture: la rencontre

Temps de lecture : 4 minutes

Trois mois s’étaient écoulés depuis ce jour où Nessie prit la résolution de ne plus se laisser détruire. Ryan l’avait appelée à plusieurs reprises. Pas une seule fois, elle n’avait tenté de décrocher. Le pauvre n’avait plus insisté. Entre temps, elle reçut une autre promotion. Carine ne s’arrêtait jamais de s’inquiéter pour elle. Nessie venait au bureau aux aurores et partait la dernière. Elle allait en cours le samedi, puis replongeait dans ses notes ou ses dossiers. Elle refusait de se reposer un instant comme si le repos pouvait raviver à tout moment son chagrin. Carine lui présenta des soupirants mais ils étaient tous éconduits sans autre forme de procès. Nessie était devenue inaccessible.

C’est en travaillant avec acharnement qu’elle eut sa deuxième promotion qui lui permit d’aller travailler directement à la centrale. Elle y était depuis un mois et déjà tout le monde connaissait Nessie Beaubrun autant pour sa beauté, pour son dynamisme mais aussi parce qu’elle était inaccessible. Tous les matins, elle remplissait son thermos de café, puis s’achetait un muffin au chocolat et prenait les escaliers d’assaut. Ses journées démarraient sur des chapeaux de roue.

Aujourd’hui, elle allait rencontrer enfin son supérieur hiérarchique. Ce dernier avait été en voyage tout de suite après qu’elle ait été promue. Une réunion était prévue afin qu’elle lui présente ses derniers projets pour la compagnie. Comme d’habitude, elle salua Maria, la dame de la pâtisserie et lui lança gaiement : mon thermos de café et mon muffin au chocolat. Nessie ne prit même pas le temps de voir le monsieur à côté de lui qui souriait à Maria et qui lança en même temps qu’elle, un muffin au chocolat. C’est en voyant Maria éclater de rire qu’elle s’en rendit compte et remarqua alors qu’il n’en restait qu’un.
-Maria, c’est moi la cliente, j’ai la priorité, déclara Nessie en souriant.
-Mais Monsieur aussi, répondit Maria, contrite.
-C’est la première fois que je le vois, s’étonna Nessie alors que Maria tournait le dos. Vous n’allez pas gâcher mon régime, monsieur, continua Nessie s’adressant à l’inconnu gaiement.
-Et vous, vous n’allez pas m’empêcher de reprendre le mien, répliqua l’inconnu sur le même ton.
Voulant répliquer, Nessie ne se rendit pas compte que Maria avait déposé le muffin sur le comptoir et s’en fut. Le temps de le remarquer, le bel inconnu s’en était déjà emparé et s’amusait de la situation.
-On va faire quelque chose, lui dit-il. Comme j’ai gagné la bataille, j’emporte la plus forte partie du muffin et vous le peu qui reste.
-Comme vous êtes conscient que vous avez gagné de façon déloyale, vous allez plutôt me donner la plus forte partie et garder le reste, répondit Nessie sur un ton espiègle.

Ils rirent tous les deux et décidèrent d’en avoir chacun la moitié qu’ils dégustèrent en prenant les escaliers. En réalité, la part de chacun était si petite qu’ils n’en firent qu’une bouchée mais ils avaient pris plaisir au partage. Se pressant tous les deux pour regagner leur bureau, ils oublièrent d’échanger leurs noms. Une fois arrivé à son bureau, Nessie prit le temps de revoir ses plans et se dirigea vers la salle de réunion.

En ouvrant la porte, elle ne sut qui d’entre eux deux était le plus surpris. Son supérieur hiérarchique n’était autre que son concurrent du muffin de ce matin.
-C’est donc vous le responsable de Marketing, je pensais que….
Elle allait dire: plus âgé et se ravisa rapidement mais il semblait avoir compris et ne s’en formalisa pas.
– Plus âgé, n’est-ce pas ? Tout le monde croit que pour occuper ce poste, il faut avoir 100 ans et des poussières… mais vous aussi, vous êtes jeune pour être à ce niveau.
– Disons que j’ai commencé assez tôt, lui dit Nessie
– Je vois…. Oh et faisons les choses dans les règles cette fois. Ce matin, on pouvait accuser le muffin de nous avoir saoulé tous les deux mais nous n’avons plus ce prétexte maintenant…. Marvin Louissaint, dit-il en lui tendant la main avec un large sourire.
– Nessie Beaubrun, répliqua-t-elle sur le même ton.
Ils connaissaient déjà les noms à travers leurs dossiers respectifs mais ne s’étaient pas officiellement présentés.

– Bien, je crois que maintenant, on repart sur de bonnes bases, du moment que je ne me mets pas en travers de vous et de votre muffin, ajouta Marvin.
– Vous êtes perspicace, lui dit-elle.

Sur ces mots, il l’invita à prendre place et ils commencèrent à travailler. Ce fut une matinée de travail agréable. Marvin était impressionné par les idées de Nessie qu’il agrémenta de remarques pertinentes. Rien qu’en deux heures de temps, ils formaient, semblaient former déjà une complémentarité réciproque.

Avant de se séparer, Marvin dit à Nessie : « Je comprends mieux pourquoi tout le monde chante vos louanges. Vous êtes formidable ». On le lui avait dit tant de fois mais cette fois, on eut dit que ces mots avaient une saveur différente.

Like Balistrad on Facebook

À propos Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, Rédactrice en chef à Balistrad, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.
previous arrow
next arrow
PlayPause
Slider
x

Check Also

Balistrad célèbre son premier anniversaire

Mars 2018, des jeunes universitaires se regroupent et décident de mettre sur pied un média en ...

Opération-Rupture : Stupéfaction

Ryan se tournait les pouces chez lui comme il le faisait depuis des mois. Il avait ...