Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Opération-Rupture: le départ

Opération-Rupture: le départ

Temps de lecture : 6 minutes

Nessie avait pris sa décision. Elle partirait pour continuer ses études et prendrait ce temps à profit pour réfléchir à ce qu’elle voudrait vraiment, avec qui elle voudrait vraiment faire sa vie. Il lui restait maintenant à annoncer la nouvelle à ses parents, Carine, Charles Renaud et bien sûr Ryan et Marvin. La dernière partie de sa tâche serait la plus difficile.

Elle appela d’abord ses parents puis Carine et se décida de parler à ces messieurs de vive voix. Elle appela d’abord Marvin et lui fixa rendez-vous dans la soirée. Nessie rentra chez elle se changer et sortit ensuite pour voir Marvin. Lorsqu’elle arriva sur les lieux, Marvin y était déjà. Il l’accueillit avec un large sourire.

-Tu devrais laisser ton chignon plus souvent. Cela te va à merveille, lui dit-elle admiratif!

Nessie avait en effet laissé ses cheveux flotter sur ses épaules. Elle le remercia et ils prirent place puis Marvin lui demanda :

-Pourquoi tu n’es pas revenue au bureau après avoir vu Carine ?
-Il fallait que je passe au décanat de ma faculté. C’était important.
-Ah et puis-je demander en quoi ?
-C’est la raison de la rencontre d’ailleurs. J’avais postulé pour une bourse pour la dernière année du master à l’Université de Laval au Québec. Elle implique les frais de scolarité, le logement et la nourriture et il y a même une possibilité que je trouve du travail là-bas.
-Voilà une opportunité qui ne se refuse pas, dit Marvin à voix basse conscient de ce que cela entrainait.
-En effet.
-Et nous dans tout ça ?
-Marvin, je te mentirais si je ne reconnaissais pas qu’il y avait une certaine attirance entre nous mais je serais méchante envers toi si j’entamais une relation avec toi sur cette base. Je ne t’aime pas assez pour entreprendre quelque chose de sérieux.
-Je vois, dit-il en essayant de contenir sa colère. Cela signifie quoi alors ?
-Que je prendrai ce temps à l’étranger pour réfléchir à ce que je veux vraiment.
-À savoir si tu veux épouser Ryan ou pas ?
-Arrête de tout ramener à lui s’il te plait. Ton obsession frise le ridicule.
-Il n’y pas meilleur moyen de le décrire en effet, dit Marvin vexé. Il se leva signifiant la fin de la conversation et lui dit :
-Tu me feras connaitre la date de ton voyage ou encore si tu changes d’avis.
Sur ces mots, il la quitta.
_________________

La rencontre avec Ryan se passa bien plus facilement que Nessie l’eut cru. Ryan était venu chez elle et ils discutaient à bâtons rompus avant qu’ils n’abordent le sujet. Lorsqu’elle lui en parla, il se réjouit pour elle.

-Mes félicitations Nessie. On devrait fêter lui dit-il en la faisant tournoyer.
-Il faudrait que je sois entière pour la fête, répliqua t-elle en essayant de reprendre son équilibre. Ils sourirent tous les deux puis Ryan lui dit :
-Je sais que je devrais te demander et moi dans tout ça mais j’imagine qu’il est trop tôt pour cela n’est-ce pas ?
-Oui Ryan, il me faut du temps pour savoir ce que je veux vraiment.
-Ne t’inquiète pas. Je comprends et j’attendrai. Je ne serai jamais loin, je serai casse-pied quand il le faut, distant quand tu me le demanderas jusqu’à ce que tu comprennes que toi et moi on est fait pour être ensemble.
-Quel prétentieux, répliqua Nessie en riant.
-Non réaliste est plus approprié. S’il y a une chose que je n’accepterai pas c’est de te perdre Nessie même si tu essaierais de me repousser, je resterais là mais je ne veux pas te pressurer. Prends le temps qu’il te faut.

Nessie se jeta dans ses bras se rendant compte que c’était les mots qu’elle attendait. Il la tint contre lui pendant un bout de temps mais n’essaya pas de l’embrasser. Il s’en alla laissant Nessie seule.
______________________

Le jour du départ arriva. Nessie dit au revoir sa famille chez elle. Elle avait décidé de se faire emmener par le chauffeur de sa famille pour éviter de pleurer à l’aéroport. Jusqu’au jour de son départ, Marvin ne se manifesta pas alors que Ryan n’arrêtait pas d’échafauder des projets pour son retour.

Alors qu’elle était dans la voiture, un message de Marvin lui parvint lui souhaitant bon voyage et s’excusant de ne pas lui avoir fait signe avant. Il lui dit qu’il l’attendrait peu importe sa décision. Elle n’y fit pas attention et se concentra sur le trajet. Elle était arrivée près d’une heure avant l’heure de départ. Tandis que le chauffeur se garait, elle vit Ryan qui se dirigeait vers elle.

-Pardon d’avoir soudoyé Gérard pour connaitre l’heure de ton départ, dit-il en faisant un clin d’œil au chauffeur.
-Tu ne changeras jamais, dit Nessie
-Pourquoi changer une formule qui gagne ?
-Oui à quoi bon ?
-Je suis venu te rappeler que je t’attendrai Nessie, dit-il en lui tendant un paquet. Ne l’ouvre qu’une fois sur place au Canada. Promets-le-moi, lui dit-il en prenant un air sévère.
-C’est promis, Ryan.

Cette fois, il ne put résister à la tentation de l’embrasser puis la laissa partir. Nessie se dirigea vers la file pour le contrôle habituel. Elle était parmi les premiers à embarquer. Elle finissait de placer son précieux paquet dans l’avion quand, en se retournant, elle se retrouva nez à nez avec un inconnu avec qui elle eut une collision.

-Ay, dit l’inconnu! Vous avez brisé mon omoplate, dit-il d’un air faussement choqué.
-Mais non, vous n’avez rien de grave.
-Quand c’est vous qui le dites, j’ai l’impression que c’est vrai.

Nessie allait se retourner pour s’asseoir et prendre congé de l’inconnu quand elle se rendit compte qu’ils étaient voisins de siège.

– Vous n’allez pas pouvoir vous débarrasser de moi facilement, lui lança t-il?

Finalement, se dit Nessie, sa compagnie ne devrait pas être désagréable. Ils discutèrent à bâtons rompus jusqu’à l’atterrissage. Quelque part dans sa tête, Nessie pensait au paquet de Ryan, au message de Marvin puis à ce nouvel ami rencontré dans l’avion. Définitivement, son départ engendrerait bien des réflexions.

—Fin—

À suivre sur le livre à paraître…

Like Balistrad on Facebook

À propos Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, Rédactrice en chef à Balistrad, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.
x

Check Also

Haiti : Les jours passent mais ne sont pas comptés

En Haïti, les jours passent mais ne sont pas comptés. Pour la peine, le président a ...