Accueil / Blog / À la une dans Balistrad / Opération-Rupture : le Rapprochement

Opération-Rupture : le Rapprochement

Temps de lecture : 2 minutes

Cela faisait maintenant quatre mois que Nessie et Marvin travaillaient ensemble. Ils formaient une équipe de collaborateurs parfaite. Mieux encore, ils étaient devenus amis. Ils s’appelaient régulièrement, s’échangeaient des e-mails, des messages et s’amusaient en toutes circonstances.

Leur complicité se voyait dans les résultats de l’entreprise. Nombreux sont ceux qui y voyaient le début d’une idylle. Carine le pensait aussi puisque Nessie ne plaçait jamais de mots sans ajouter : « Marvin pense que… ». Lorsque Carine lui dit franchement ce qu’elle pensait, Nessie lui rit au nez puis son regard s’assombrit et elle lui dit qu’elle avait passé l’âge des idylles. Carine ne revint plus alors sur le sujet. Nessie n’avait pas le courage de lui dire que dernièrement, elle avait voulu appeler Ryan mais ce même jour, il le vit entrant au restaurant avec Laura pendue à son bras. Pour elle, la page des idylles était définitivement fermée.

Nessie continuait de travailler avec Marvin et appréciait chaque moment passé avec lui mais ne s’autorisa jamais à penser à lui d’une autre manière qu’un collaborateur et un ami. Sans conteste, il était beau, toutes les dames du bureau faisaient presque la queue pour le saluer le matin espérant attirer son attention. Nessie ne manquait jamais une occasion de le taquiner à ce sujet d’ailleurs, ce à quoi il rétorquait qu’elle faisait autant de ravages sur ses collègues masculins.

Au-delà de leur amitié, Nessie appréciait leur entente professionnelle. Ils partageaient la même vision des choses et leurs idées étaient complémentaires. Le cœur joyeux ce matin-là, elle se dirigea vers leur salle de réunion. Ils avaient une campagne promotionnelle à mettre sur pied et devait rencontrer les chefs de service.

Il y avait tant de choses à mettre au point que leur journée se prolongea au-delà des heures de bureau. Il était 6h lorsque Nessie ramassa ses papiers et se prépara à rentrer. Ils furent surpris tous les deux car ils n’avaient pas vu le temps passer. Alors qu’elle tournait les talons pour laisser la salle de réunion, Marvin l’appela :
-Nessie
-Oui Marvin
-Ça te dirait d’aller te gaver de sucre avec moi, un de ces jours? Je connais une petite pâtisserie où toi et moi on se régalerait de muffins et de crème glacée.
-Emmène-moi vite alors, s’écria Nessie comme une enfant à qui on offre des friandises.
-Tu veux vraiment y aller maintenant ?
-Bien sûr. Laisse-moi juste le temps de récupérer mon sac.
-Mais non, tu peux rentrer chez toi. Je passerai te prendre ensuite. Il faut qu’on se débarrasse de nos tailleurs, on aura l’air trop habillés, lui dit-il dans un sourire. La tenue décontractée est de rigueur là-bas.
-Parfait. J’y vais de ce pas.
Une heure plus tard, Marvin était passé la chercher et ils s’amusaient comme des fous. Des muffins, des glaces, ils en abusaient comme des gamins. Se rappelant à temps qu’ils devaient reprendre le boulot le lendemain, ils rentrèrent à regret.

En rentrant chez elle, Nessie voulut prendre quelque chose dans son sac et se rendit compte qu’il y avait un muffin au chocolat. Le sachet était accompagné d’une note griffonnée à la hâte : « Il fallait bien qu’un jour je me fasse pardonner ce muffin gagné de façon déloyale ce premier jour. » Nessie ne pouvait s’empêcher de sourire et fit une prière de remerciement silencieuse pour cet ami qui apportait tant de fantaisie à sa vie.

Like Balistrad on Facebook

À propos Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, Rédactrice en chef à Balistrad, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.
x

Check Also

La CHAIFEJ s’investit dans la lutte contre la traite des personnes

Le 30 juillet a été consacré « Journée mondiale contre la traite des personnes ». À ...