Accueil / Blog / À la une dans Balistrad / Opération-Rupture: « le rendez-vous »

Opération-Rupture: « le rendez-vous »

Temps de lecture : 2 minutes

Et demain arriva enfin ! Heureusement que c’était un samedi, ce qui voulait dire que je pourrais trouver le moyen de passer plus de temps avec toi. J’étais consciente de la chance que j’avais. Je savais que cela ne se reproduirait pas de si tôt alors je voulais en profiter au maximum.

J’avais choisi une robe que tu ne connaissais pas, essayant de me persuader que c’était pour éviter celles qui te rappelaient le bon vieux temps et ne pas te donner l’impression de te séduire. Mais au fond de moi, je n’aspirais qu’à ça : te reconquérir, cependant mon orgueil de femme ne l’admettrait jamais ouvertement.

C’était la première fois que je mettais autant de temps à me préparer et le résultat était satisfaisant. Tu avais proposé de passer me chercher chez moi, j’avais plutôt opté pour que tu viennes me prendre au bureau car je devais passer récupérer quelques dossiers. Aussi, je voulais éviter également que mes parents se fassent des idées à notre sujet.

Je me dirigeai vers mon bureau attendant patiemment ton arrivée. Un coup de fil de toi et mon cœur battit la chamade. J’ai cru que tu voulais annuler mais ta voix me rassura tout de suite. Tu étais tout près ! « Je serai là d’une minute à l’autre », m’as-tu répondu. Tu voulais juste que je t’accompagne dans ton trajet… Il n’y avait que toi pour faire ce genre de choses ! Je pris plaisir à te raconter des histoires cocasses auxquelles tu ajoutais ton grain de sel et on partait tous les deux dans des fous rires.

J’avais la sensation que notre rendez-vous avait déjà commencé. Tandis qu’on riait encore, quelqu’un sonna à ma porte. Je me suis demandée qui pouvait bien venir au bureau un samedi. J’étais la seule qui faisait ce genre de sacrifices en général, ce qui m’avait valu d’ailleurs ma promotion. Voilà pourquoi j’étais intriguée de savoir que quelqu’un s’était pointé ce samedi. Je criai « entrez » en te demandant de patienter une seconde au téléphone. La porte s’ouvrit et tu apparus le sourire aux lèvres.

J’oubliai un instant que c’était notre premier rendez-vous depuis des lustres et je sautai à ton cou. Heureusement que tu m’accueillis avec la même ferveur. Dans notre hâte, on avait oublié tous les deux de raccrocher. On s’est repris puis une certaine gêne s’installa entre nous.
Ne trouvant aucune question intelligente à te poser, je t’ai demandé si Laura savait que tu étais avec moi ce matin. Aussitôt que j’eus lancé ma question, je me suis rendue compte que c’était une grave erreur mais tu avais toujours le don de me tirer du mauvais pas à tous les coups. Tu me répliquas : « Cette journée est la nôtre, mettons Laura et Wooly de côté ! Profitons l’un de l’autre et tâchons de rendre cette journée extraordinaire. Tu veux bien Nessie ? » Je mis ma main dans la tienne qui était tendue et je répondis: « Bien sûr Ryan ».

Rien que pour cette journée, je décidai de mettre de côté mon opération-rupture.

Vanessa Dalzon

_____________________________

Episode 4 | Suivez le lien : 👉 http://www.balistrad.com/operation-rupture-phase-conciliation

Like Balistrad on Facebook

À propos Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, Rédactrice en chef à Balistrad, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.
x

Check Also

La CHAIFEJ s’investit dans la lutte contre la traite des personnes

Le 30 juillet a été consacré « Journée mondiale contre la traite des personnes ». À ...