Accueil / Blog / À la une dans Balistrad / Pardonnez à Roody son manque de culture

Pardonnez à Roody son manque de culture

Temps de lecture : 2 minutes

«Sous la dictature le pays allait mieux» scandent souvent des jeunes de moins de 30 ans qui prêchent la dictature sanguinaire de papa et de baby doc. Alors que les chiffres découlant de certaines études qui ont été faites à l’époque témoignent autre chose. Voilà la preuve qu’après février 1986, le travail de mémoire n’a pas été suffisant ou n’a pas été fait.

La sortie de Roody Roodboy à l’émission Lekòl Lage a fait couler beaucoup d’encre. Une émission dans laquelle l’interprète de “Tranble» a déclaré que le pays a besoin d’un dictateur sanguinaire au même titre que Hitler afin de prendre les rails du développement. Avec cette déclaration l’autoproclamé  président de la jeunesse a raté un moment de se taire.

Nous pouvons remarquer que depuis un certain temps, nous assistons à un nivellement par le bas dans bon nombre de domaines en Haïti. Des gens sans une culture générale adéquate s’autoproclamant journalistes ou directeurs d’opinion disent n’importe quoi à la radio ou à la télé. Sans compter des artistes se prenant pour des savants et ne mesurant pas ce qu’ils disent. Nul besoin de remonter loin,  il suffit de prendre l’exemple de la mauvaise blague de Ti Joe Zenny sur les pauvres.

Concernant  Roody Roodboy,  ce qu’il semble  ignorer : si le pays était sous la dictature, il n’aurait pas eu la chance de dire à la radio qu’un autre régime que celui-ci serait mieux. Il serait vite incarcéré ou tué quelques minutes après cette déclaration. L’artiste doit savoir que la pensée est complexe. Il y a tout un ensemble d’aspects à prendre en compte. Il y a la nuance ! Chose à laquelle il faudra toujours faire appel. On ne peut pas se lever un bon matin et dire n’importe quoi sur n’importe quel sujet.

L’errement de Roody Roodboy à Magik 9 n’est autre qu’une preuve flagrante que le système éducatif Haïtien a failli à sa mission. Ce qui est grave est que Roody Roodboy n’est pas seul à penser de la sorte. Il y a un bon nombre de jeunes qui n’ont pas de micros qui pensent de la même manière, faute de formation solide en histoire ou tout simplement d’un travail de mémoire.  Ils ont des clichés dans la tête venus de leurs parents ou d’un aîné mal informé. Ceci nous montre la nécessité d’introduire des cours d’histoire contemporaine à l’école. Nous ne pouvons plus faire l’éducation comme au temps du moyen-âge. Sinon ceci aura de plus en plus de graves  conséquences sur les jeunes. Le chanteur est un échantillon d’une pléiade d’artistes incultes.  C’est une victime du système éducatif haïtien. Pardonnez à Roody son manque de culture !

Joubert Joseph

Like Balistrad on Facebook

À propos Joubert Joseph

Joubert Joseph, né à Port-Margot le 29 avril 1997, passionné de poésie depuis son plus jeune âge, est poète et journaliste. Il a publié respectivement «15 poèmes pour un million d'étreintes» et «Léa ou La beauté en mille morceaux». Deux ouvrages qui ont été salués par la critique. Il a étudié le journalisme à l'Isnac et travaille actuellement comme reporter à Radio Kiskeya. Rédacteur à Balistrad, Joubert Joseph opte pour un «journalisme responsable.»
x

Check Also

Par la fissure des mots d’Éveline Trouillot

Par Joubert Joseph Éveline Trouillot, est l’un des écrivains les plus prolifiques de sa génération. Elle ...