Accueil / Article / À la une dans Balistrad / Prophet-P : « REZISTANS  », une forme de résistance

Prophet-P : « REZISTANS  », une forme de résistance

Temps de lecture : 3 minutes

Un nouveau mixtape intitulé « REZISTANS » sera à ajouter dans le palmarès de Prophet-P. Après avoir prêté sa voix sur plusieurs morceaux, le jeune qui a  vu le jour dans la commune de Verrettes, veut livrer un nouveau projet aux fans du « RAP Kreyòl » et de la musique en générale. A l’aube de la fête patronale de sa commune natale, Prophet-P signera gratuitement son premier mixtape le mercredi 04 septembre 2019, au local de IRACH, sis à la rue Alexis, aux Verrettes. Ce nouvel opus est une fenêtre ouverte donnant libre accès à la vie militante de l’artiste. C’est une façon, selon lui, de clamer son indignation et son mal-être.

Très attaché au titre évocateur, celui qui traine sa voix sur la chanson titrée « M anvi di betiz » considère « Rezistans », cet album de huit (8) titres, comme la preuve de son acte d’engagement dans un combat acharné pour de meilleures conditions de vie du peuple haïtien. C’est justement, pour lui, une forme de revendications populaires. Il a, par ailleurs, exposé toutes les formes de maltraitance et d’ignorance que subit la majorité de la jeunesse haïtienne dans ses différents morceaux.

De son vrai nom ‘’John Castley Clervoyant’’, Prophet-P fait de la musique son bouclier pour défendre les sans-voix, les laissés-pour-compte de cette société où l’injustice sociale fait rage.  Dans la nouvelle vague du rappeur qui vitupère sans arrêt contre l’indifférence de nos dirigeants face à la condition déplorable de la majorité de la population, Prophet-P bouge sa silhouette.

L’interprète de « Lakay mwen », la chanson où l’artiste fait l’éloge d’antan de la cité de Léon Dumarsais Estimé, considère le RAP comme un médium pour passer ses revendications. Dans la même veine, le vingtenaire s’agrippe aux styles de Blaze One et D-fi pour faire de sa voix une goutte remplissant le vase d’injustice et pouvant même la renverser. D’ailleurs, ces deux rappeurs très prisés par la jeunesse haïtienne, sont ses prototypes. Il se dit très inspiré par D-FI que l’on considère tous comme le prodige de ‘’Powèt Revòlte’’.

Avec la collaboration avec deux autres artistes : ‘ »Pѐ Niko le Fou et Nay D Black », tous deux issus des Verrettes, Prophet-P confirme avoir tenu la même  « position » qui se résume dans la lutte pour un changement radical du système, dans son nouveau projet. L’artiste ne passe pas par quatre chemins pour définir le choix du titre de ce mixtape. Ce dernier fait référence aux bons nombres d’efforts qu’il a dû consentir pour résister face au laxisme de l’État. Très attaché au titre dénonciateur, sa voix sur le titre « m anvi di betiz » n’a pas laissé indifférent bon nombres d’internautes.

Ce laser, dit-il, est le fruit de ses expériences et de ses nombreux sacrifices visant surtout à poursuivre son rêve : faire du RAP ce qu’il doit être, un pont jeté entre la dénonciation, la lutte pour une amélioration de la condition de vie et les victimes sur toutes les formes de la barbarie et de l’indifférence des autorités concernées.

Le rappeur donne rendez-vous, le mercredi 04 septembre de 11h AM jusqu’à 8h PM, avec n’importe quel support (carte mémoire, jump, etc.) pour se procurer gratuitement son œuvre. En signe d’encouragement à l’artiste, un t-shirt au prix de 250 gourdes sera au menu.

Billy Doré         

dorebilly100@gmail.com

Like Balistrad on Facebook

À propos Billy Doré

Je suis Billy Doré. Journaliste. Etudiant en Sciences Politiques à l'INAGHEI et en Sciences Juridiques à l'EDSEG de l'Université d'Etat d'Haïti.
x

Check Also

Fritz Deshommes remporte la 17e édition du prix Joseph D. Charles

L’écrivain et chercheur Fritz Deshommes est le gagnant du prix Joseph D. Charles 2019. Son livre ...