Accueil / Contenus / QUELLE ÉLITE POUR QUELLE SOCIÉTÉ !
élite

QUELLE ÉLITE POUR QUELLE SOCIÉTÉ !

Temps de lecture : 2 minutes

Les connaissances apprises sur les bancs de l’école et à l’université devraient servir de boussole à l’intelligentsia pour diriger la société dans la bonne direction. Une élite intellectuelle formée et éduquée scrupuleusement fait paraître l’aspect ingénieux et rassurant d’une classe sociale en bonne santé. Ce qui n’est pas le cas dans les pays en voie de développement. Le déchirement monstre entre les membres d’une même fratrie engendre une anomie profonde qui tend à fragiliser le tissu social. Provoquant l’affaiblissement des institutions étatiques par la manipulation en instaurant la médiocratie sous forme de couverture dans le but de contrôler le ‘’ système ‘’. En d’autres termes, cela ralentit considérablement l’élan vers le progrès et fait blocage au développement endogène.

élite

 

Un pays sans une élite progressiste au sens pragmatique du terme est voué au déclin. Tout d’abord, inapte à tenir sa posture correctement, n’assume pas ses engagements et responsabilités, finalement se confond avec le commun des mortels pour se patauger dans la logique du fatalisme. Autrement dit, au lieu de se comporter en éclaireur, se laissant fourvoyer. Le conservatisme n’est pas synonyme d’obscurantisme pour qu’une frange d’une classe soit allergique à des avancées techniques, technologiques et scientifiques. Au point de marier la tradition à l’archaїsme et au sous-développement. Certes, la modernité ne doit pas effacer les traditions constituant les us et coutumes d’un peuple. Elle devrait contribuer plutôt à promouvoir la culture et rendre didactique les valeurs traditionnelles d’une société.

En quête d’une élite soucieuse

Le pays veut une élite soucieuse de sa situation pour lui faire prendre le bon chemin. Elle a une mission d’avant-gardiste, c’est-à-dire de veiller sur la bonne marche de chaque compartiment de la stratification sociale. En ce sens, porter un regard vif dans le but de freiner toute dérive. Son rôle doit participer à la construction de la pensée, la démocratisation des connaissances académiques, promouvoir les valeurs républicaines… À travers une société civile organisée et structurée jouant le rôle de vigile qui doit forcer l’État à remplir pleinement et dignement ses responsabilités. Toute société développée a une élite organisée. La force de celle-ci réside dans sa capacité à se constituer en rempart et servir de modèle et de repère.

Pour que le médecin prescrive un médicament approprié à un patient tenant compte de la maladie dont il est atteint, il fallait d’abord procéder au diagnostic de celui-ci. Sans quoi, son cas risque d’être empiré. Si l’élite parvient à faire ce même travail, la tâche sera moins rigoureuse dans la mesure où les vrais problèmes seront identifiés et résolus. Dans une dynamique de collaboration pour le bien-être de la collectivité sans esprit de clan ni fanfaronnerie, ce sera bénéfique pour la nation. Les querelles de chapelle, la lutte pour le pouvoir, l’affairisme, qui n’ont fait qu’enfoncer le pays dans la crasse et la misère, doivent être mis de côté. Pourtant, les richesses matérielles et immatérielles ; les ressources humaines sont là. Alors, pourquoi ne pas s’engager dans le ‘’ complot positif ’’ pour une Haїti innovée et modernisée?

Jean David DESTINVILLE

Donner un like à notre page facebook

À propos Jean David Destinville

Jean David DESTINVILLE, blogueur, écrivain, observateur, analyste de tout genre.
x

Check Also

Harcèlement

HARCÈLEMENT SEXUEL ET SES TRAVERS

Partager sur :Facebook17TwitterLinkedinemailDe plus en plus d’actes sexuels verbalisés ou physiques sont ...

Professeurs

NOS PROFESSEURS ET LA QUALITÉ DE L’ENSEIGNEMENT…

Partager sur :Facebook6TwitterLinkedinemailQui n’a pas bénéficié du ‘’ pain de l’instruction ‘’ sans ...