Accueil / Actualités / Rareté de l’eau et augmentation du prix des produits de première nécessité dans certaines zones de la capitale

Rareté de l’eau et augmentation du prix des produits de première nécessité dans certaines zones de la capitale

Temps de lecture : 1 minute

Suite au soulèvement populaire qui fait rage depuis vendredi dernier dans la capitale, on constate la rareté de l’eau et l’augmentation exagérée des produits de première nécessité à Pétion-ville, du haut de Delmas et dans les zones métropolitaines.

En effet, il y a de cela quelques jours, la vente d’eau est paralysée dans certains quartiers de la capitale, plus particulièrement à Delmas 41, Delmas 60 , Girardo et morne Lazare. La population souffre et se voit obligée de parcourir plusieurs kilomètres à pied pour trouver un point d’eau.

Il n’est un secret pour personne que l’eau est indispensable à la survie de l’être humain.Pour parodier Schauberger: « L’eau est le sang de la terre, le support de toute vie ». Cela montre bien que le manque d’accès à l’eau, surtout l’eau potable peut agir sur la santé de la population et entraîner des conséquences négatives. Sachant que l’hôpital de l’Université d’État est inexistante depuis des années, il y a lieu de prendre au sérieux cette situation.

Ici et là , on rencontre des gens avec des récipients en brouette à la recherche de l’eau alors que l’augmentation de la température depuis ces derniers jours accroît logiquement la consommation en eau . Le 5 gallon qui coûtait ce vendredi matin 30 gourdes se vend maintenant à 50 gourdes.

Loin d’ignorer les conditions politiques et sociales notamment : les routes barricadées jonchées de pneus enflammés qui immobilisent la circulation des voitures, Il faut aussi souligner le comportement de certains opportunistes, à savoir des commercants qui profitent de la sourde oreille des autorités et de l’impact de la protestation contre la hausse du prix du carburant pour augmenter les produits de première nécessité.

L’important est de lancer un SOS à la Dinepa car si rien n’est fait , on peut s’attendre ,dans les prochaines semaines, à un recrudescence de l’épidemie du choléra dans certains quartiers de la capitale.

©Jessica Nazaire

nazaire.jessica@yahoo.com

Donner un like à notre page facebook

À propos Jessica Nazaire

Écrivain, poète. Jessica Lee Nazaire est née à Port-au-Prince (Haiti). Elle est journaliste et étudiante en sciences Juridiques à L'UEH.
x

Check Also

Ma terre, mon amour : dernier bijou du Foj’art pour 2018

On est le 29 décembre 2018 dans l’après-midi, 5h10 plus précisément à ...

Peut-on faire respecter la Loi en violant les Droits fondamentaux?

Il est 4h de l’après-midi. On est au beau milieu de la ...