Ronaldo

Ronaldo, Puissance 3

Temps de lecture : 3 minutes

Ronaldo

Les nostalgiques du beau jeu qui, nourris par leur sens ironique ont plutôt annoncé le « vrai début » de la Coupe du monde 2018 pour cet après-midi du 15 juin, n’ont pas vraiment tort dans leurs prévisions. Car sur toute la ligne, le duel qui opposait le Portugal face à l’Espagne a été d’un niveau supérieur, par rapport aux trois autres précédentes rencontres de la compétition, organisée cette année en Russie.

Le jeu, la technique, la tactique, l’intensité […], tous les ingrédients étaient donc disponibles pour un match de football digne de mémoire. Et comme on pouvait s’y attendre, dès la première minute jusqu’au coup de sifflet final, la quatrième rencontre de la vingt-et-unième édition de la Coupe du monde de football a donc tenu toutes ses promesses. Les amateurs du foot se sont bien régalés. En effet, si les vingt-deux acteurs (David De Gea à un degré moindre) ont été presque tous à la hauteur de ce choc ibérique entre Portugais et Espagnols, il y en a évidemment un nom qui s’attirait beaucoup plus les projecteurs à la fin de la partie. Il s’appelle Cristiano Ronaldo, l’homme de la soirée, auteur d’un « Hat-trick », dont un somptueux coup franc venu d’une autre planète, ayant laissé De Gea presque sans mouvement. Magique.

Décidément, au-delà de la matière, CR7 a aussi la manière de surprendre. Et depuis quelques temps, cela commence par devenir une bonne habitude. Quand on s’y attend peut-être le moins, le crack portugais a le don de sortir le grand jeu, de s’élever au-dessus de tous. On se souvient tous de son exceptionnel retourné acrobatique face à la Juventus en avril dernier, au moment où certains étaient vraiment pessimistes quant à sa forme.

Ronaldo

Un match mémorable

Le voilà aujourd’hui encore, grâce à son génie, son sens aiguisé du but, son charisme dans l’influence du jeu, Cristiano Ronaldo récolte toutes les louanges du monde entier. Il vient d’estampiller un autre grand match de football de son empreinte technique, et de son sens de leadership. Ce 15 juin 2018 a été une autre soirée de gloire pour l’homme aux cinq ballons d’or, dont le talent a permis au Portugal d’arracher le précieux point du match nul face une équipe espagnole, tellement alléchante.

Entre-temps, avec ce nouveau triplé, l’attaquant du Real Madrid a rejoint Seeler, Pelé et Klose dans le petit cercle très fermé des joueurs qui ont marqué dans quatre Coupes du monde. À trente-trois ans, pendant que certains le voient plutôt au seuil du déclin, CR7 ne fait qu’ajouter d’autres chefs-d’œuvre à son palmarès individuel, aussi long comme le bras d’un mendiant. En tout cas, souvent reproché de ne pas pouvoir marquer contre les grandes équipes avec sa sélection nationale, avec ces trois buts contre la Roja, l’ancien joueur de Manchester United a fait un match, dont les archives du football mondial retiendront pendant longtemps encore.

Osman Jérôme

Blogueur

Psychologue

Site: www.lautrehaiti.mondoblog.org

Twitter: OsmanJerome

Like Balistrad on Facebook

À propos Auteur invité

Les auteurs invités sont des contributeurs occasionnels auxquels Balistrad ouvre ses colonnes pour la publication de textes de réflexion sur des sujets divers. Si vous souhaitez vous aussi partager votre expérience ou votre vision, contactez-nous sur les réseaux sociaux ou sur media@balistrad.com. Nous nous ferons un plaisir de les publier, s'ils sont conformes à la ligne éditoriale et aux standards de qualité de Balistrad.
x

Check Also

L’Église : les chrétiens, des anges vivant sur terre? (2)

Regard critique sur la conception des dirigeants de l’Église (protestante) d’Haïti face aux responsabilités citoyennes Par ...