Accueil / Blog / À la une dans Balistrad / Sezon siklòn rive. Quid des préparatifs?

Sezon siklòn rive. Quid des préparatifs?

Temps de lecture : 2 minutes

La période cyclonique arrive. Elle s’étend du 1er juin au 30 novembre. Déjà, les pluies se font sentir et annoncent la couleur. Le jeudi 23 mai, diverses zones ont été impraticables notamment la route nationale numéro 1 après la pluie qui s’est abattue sur Port-au-Prince dans l’après-midi à cause des cumuls de pluies déjà enregistrés et le niveau de saturation du sol entre 80 à 100% sur une bonne partie du pays, selon le bulletin de l’Unité Hydrométéorologique (UHM) en date du 29 mai 2019. Si le pays n’arrive pas à tenir après la pluie, qu’en sera-t-il des cyclones, tempêtes et autres phénomènes naturels qui vont suivre ? Quelles sont les mesures prises par les autorités pour parer aux conséquences ?

« Neuf (9) à quinze (15) tempêtes dont deux pourraient se transformer en ouragans majeurs pour 2019 », c’est ce qu’a révélé le National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) à quelques jours de la période cyclonique. Jusqu’ici, aucune mesure n’est annoncée par les autorités.

Or, les souvenirs de ravages de cyclones dans quelques zones du pays sont encore récents : Hanna, Ike, Gustave en 2008, Sandy en 2012 et Matthew en 2016. Comme d’habitude, on attend d’être frappé de plein fouet pour réagir. Se lè kabrit fin pase, n ap rele fèmen baryè.

Il y a tant à faire pourtant : campagnes d’informations et de sensibilisation auprès de la population, les travaux de mitigation, de réparation ou renforcement des routes, de canalisation, de correction de ravins de la part du Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications et de ses partenaires humanitaires qui disent appuyer la Direction de la Protection civile dans la gestion des risques et désastres. Sachant combien nous sommes vulnérables, il serait de bon ton que des actions soient posées à l’avance pour éviter la répétition des scénarios que l’on a déjà vécus.

Pour l’instant cependant, c’est le silence radio : la Direction de la Protection Civile ne pipe mot, les autres concernés restent muets. Alors que la liste des phénomènes tropicaux prévus pour la saison est déjà publiée par la NOAA, la population compte sur le « Bondieu Bon » pour qu’elle ne soit pas atteinte. S’il n’y a aucun doute sur la bonté du créateur, il est aussi vrai qu’il ne viendra pas nous mettre à l’abri à notre place, ni prendre les choses en main. Alors, même si les autorités ne disent rien jusqu’à présent; à ceux qui habitent dans les zones à risque d’inondation, déplacez-vous pendant qu’il est encore temps  » paske atansyon pa kapon, se mèt kò ki veye kò  » !!!

Vanessa Dalzon

Like Balistrad on Facebook

À propos Vanessa Dalzon

Je suis Vanessa Dalzon, Rédactrice en chef à Balistrad, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya. Passionnée de lecture, je trouve à travers l'écriture un moyen de partager ce que j'ai lu, vécu, entendu ou compris sur le monde et sur mon entourage.
previous arrow
next arrow
Slider
x

Check Also

Opération-Rupture: Précisions

Charles Renaud entendit les jérémiades de sa fille sans sourciller. Il lui promit d’intervenir, ce qui ...

« Le grand défi : comment attirer le cœur des enfants vers Dieu », un ouvrage signé Ginou P. Taverne

On la connaissait chanteuse mais aussi passionnée d’enfants. C’est sa deuxième passion qui l’a conduite à ...