Accueil / Blog / À la une dans Balistrad / Actualités / « Travèse » ou la mise à nu de la vie à travers la mort
Travèse
? Wilbert Fortuné

« Travèse » ou la mise à nu de la vie à travers la mort

Temps de lecture : 3 minutes

L’annonce a été faite sur Facebook. Sur son mur, Erickson Jeudy a posté l’affiche de son activité « Travèse » qui est le titre éponyme de sa pièce de théâtre interprétée le 23 mars dernier, à Cool Corner, par la troupe CELLARTS avec les comédiens : Zuma A. J. Lavertu, Hugh-Guershon Gelin, Pierre Naikhe Surin, Marc Édouard Jean, Claire Danie Charles et Rhode Jemima Horace.

Travèse

? Wilbert Fortuné

Se faire une idée de l’au-delà, Travèse, un concept de Erickson Jeudy qui puise son inspiration dans la mort et la vie, de la conception de l’auteur de la vie et des inégalités sociales.

C’est un spectacle qui s’est déroulé dans une ambiance plutôt calme. Le dramaturge a trouvé les mots justes, puisé dans un créole original pour accrocher son public qui ne tardait pas à se manifester.

Erickson a peint la classe défavorisée, ses déboires, ses calamités ainsi que les inégalités qui rongent la société. « Nan lanmò tout moun egal, pa gen moun ki gen non », exprime l’un des morts.

Travèse se veut un cri d’alarme en indexant :
– L’injustice : « Ki vòlè atò yo konn bat? Vòlè poul, vòlè kabrit, petèt vòlè bèf. Aprè sa yon konpayi k ap veye kòb moun met sou telefòn yo pou l vòlè l pa santim, yo janm di anyen sou sa? »
– L’insécurité : Car deux des quatre morts, amants dans la vraie vie, qui refusent de croire qu’ils sont morts, se rappellent qu’on leur avait dévalisé avant de se retrouver ici.
– L’insécurité routière : À en croire la déclaration de l’un des morts qui se trouvait à bord d’une voiture de transport passager heurtée par une voiture portant une immatriculation officielle par excès de vitesse pour ensuite se retrouver dans un lieu décoré totalement en blanc.

Cette représentation sert de tremplin à l’écrivain pour prendre le contre-pied du dicton « Depi nan Ginen nèg rayi nèg ». Dicton qui régale la classe dominante, dans la mesure où il laisse croire le chaos haïtien est dû à l’incapacité des Noirs à s’entendre. « Chak malere se yon bon vye moun pou yon lòt malere. Chak malere gen espwa sou yon lòt malere. »

Si pour certains Travèse n’est qu’une représentation théâtrale d’environ une heure et demie, pour le licencié de l’École Normale Supérieure, Travèse représente la mort, un autre monde, une traversée vers la vérité. « Car, la vie n’est que mensonge », soutient Erickson.

Travèse était aussi un espace de rencontre et de retrouvailles, des personnes en ont profité pour mettre un visage sur quelques noms et pour se divertir. C’est le cas de Judith Jean Mary qui relate sur sa page Facebook : «Erickson Amberg Jeudy after travèse a te pi gou toujou lollll… »

L’attente du philosophe de formation n’est pas comblée en dépit du fait que celui-là a pu rassembler d’autres visages que ceux qu’on a l’habitude de voir à ses représentations théâtrales.

Portrait du metteur en scène

Né à Port-au-Prince, Erickson Jeudy a grandi entre Miragoâne et Fonds-des-Nègres. Philosophe de formation (licence à l’ENS et masters I & II à l’Université Paris 8). Il était à l’ENARTS au département des arts dramatiques. Il est aussi poète et écrivain. Il a commencé à faire du théâtre à l’âge de douze ans au sein de la troupe OTJF. À Port-au-Prince, Erickson s’était mis auprès de Murat et a collaboré avec le Festival Théâtrophilie. Il a remporté au cours de ce Festival le Prix de la Meilleure Dramaturgie en 2015 avec « Cicatrices du temps », auréolé avec sa troupe CELLARTS.

Le metteur en scène promet de continuer à travailler avec ses comédiens tout en promettant d’annoncer la suite de Travèse après la tournée prévue avec cette pièce.

Woo-Jerry Mathurin

Like Balistrad on Facebook

À propos Woo-Jerry Mathurin

Woo-Jerry Mathurin est un mordu des sciences humaines. Il essaie de faire de l'être humain sa priorité, c'est pourquoi il accroche l'écriture à son arc parmi ses différentes cordes pouvant lui faire atteindre son cible.
x

Check Also

Balistrad Actualités

Solidarité aux victimes du Petrochallenge

Le 17 octobre dernier aurait connu la plus grande manifestation pacifique et nationale de l’histoire d’Haïti, ...