Accueil / Blog / À la une dans Balistrad / Un coup de projecteur sur le poète et metteur en scène Isaac Volcy
Coup de projecteur
Crédit photo : Isaac Volcy

Un coup de projecteur sur le poète et metteur en scène Isaac Volcy

Temps de lecture : 2 minutes

Élevé dans une famille chrétienne de quatre (4) Enfants, Isaac Volcy est né à Port-Salut le 24 Décembre 1983. Il a fait ses études primaires et secondaires à l’École Nationale de Maccabée et au Lycée Jean Hubbert Feuillé, où il a commencé à montrer ses talents en participant à des activités culturelles et artistiques en tant que diseur et comédien. En 2000, il a laissé sa ville natale et est venu à Port-au-Prince pour continuer ses études en Droit et en Philosophie à l’Université d’État d’Haïti. Il a aussi fait une maîtrise en Littérature et en Philosophie à l’Université Paris.

Dès son plus jeune âge, son père lui a enseigné le théâtre, et depuis, sa passion pour le sixième art est devenue grande. Isaac Volcy a écrit plusieurs pièces de théâtres comme: « Le procès d’Adam et Ève », « La Jeunesse Moderne », « Pour qu’Haïti renaisse ». De plus, il a passé 10 ans comme metteur en scène pour le compte de MINAH, sa toute première troupe de théâtre.

Comme disait Federico Garcia Lorca : Le théâtre c’est la poésie qui sort du livre pour descendre dans la rue.

Le poète Isaac, en tant que comédien, a dû s’attacher aux métiers de la scène plutôt qu’à la poésie pour mieux fabriquer l’esthétisme de ses pièces. Ainsi, il a écrit plusieurs recueils de poésie inédits. Mais, ce n’était qu’au mois de mai 2017, qu’il avait finalement pris à coeur les conseils de son ami Anderson Dovilas, et à publier son premier recueil de poèmes « Ma drapo Souvnans » paru aux éditions « CMS Book publishing ».

Ce recueil a soulevé pas mal d’interrogations. Personnellement, je peux dire que le livre a fait son chemin, témoigne-t-il.

Isaac Volcy n’a pas manqué à souligner combien il était bien entouré dans sa jeunesse de personalités culturelles, tantôt son père, ses professeurs de littérature et ses amis. C’est ce qui lui a permis de se lancer dans cet exercice noble. Celui de faire vivre la littérature, précisément la poésie.

À noter qu’Isaac Volcy travaille actuellement sur un deuxième recueil de poésie qui sera bientôt prêt et coordonne une anthologie avec des poètes vivant à l’étranger. Pour lui, c’est une façon de faire une lecture à distance de son cher Haïti.

On doit lire le pays de près et de loin. Bref, dans toutes ces facettes, dit-il, pendant qu’il craquait d’émotions.

Le poète accorde aux activités littéraires une place particulière dans sa vie. Il faut dire, qu’il est le Directeur et Fondateur d’une organisation, nommée « Ribanbèl kiltirèl » dont le but spécifique est de faire la promotion de la culture haïtienne en terre étrangère. À bien des égards, c’est un moyen de tisser des liens plus serrés avec le public.

Comme le dit, Renaud Donnedieu de Vabres : La culture est un antidote à la violence, car elle nous invite à la compréhension d’autrui et féconde la tolérance, en nous incitant à partir à la rencontre d’autres imaginaires et d’autres cultures.

© Jessica Nazaire

Donner un like à notre page facebook

À propos Jessica Nazaire

Écrivain, poète. Jessica Lee Nazaire est née à Port-au-Prince (Haiti). Elle est journaliste et étudiante en sciences Juridiques à L'UEH.
x

Check Also

Retrouvons notre humanité

Vous avez sans doute vu cette vidéo devenue virale sur les réseaux ...

Pays lock, un nouveau mot dans le lexique haïtien

Pays lock, l’expression existe à peine dans le lexique socio politique et militantiste ...