Accueil / Blog / Une prochaine fois

Une prochaine fois

Temps de lecture : 1 minute

J’étais là tranquillement assise au bord de la route, le corps sanglant, les plaies à vif, ne pouvant plus supporter mon poids. Je me laissais tomber sur le gravier malgré la brûlure que ça me procurait. Je ne pouvais rien. Je n’avais plus de force. Une fois étalée au sol, je repassais ce moment funeste dans ma tête… Cet homme, je l’aimais plus que tout ! Je lui ai offert mon corps et mon cœur. Je m’étais livrée à lui sur tous les aspects : c’était un trésor du ciel. Je le comptais parmis les dieux de mon monde. Cependant ce soir là, saoul comme jamais, me détestant comme jamais, il a écouté quelques hommes parler, disant m’avoir chevauchée bon nombres de fois la semaine dernière.

Pourtant s’il savait que depuis des lustres mon corps n’appartenait qu’à lui, il ne m’aurait pas asséné des coups de couteau. Il ne m’aurait pas tuée avec ces mots, détruite avec ces objets. Il ne m’aurait pas violée en pleurant ! Tout ça n’était rien comparé au fait que j’aimerais lui dire que c’est faux. J’aimerais tant lui parler…

Je me réveillai brusquement, suant à grosses gouttes, la tête dans les airs. Je touchai mon corps mais j’eus la surprise d’être écorchée pour de vrai. Je me vidais de mon sang. Je ne sais plus depuis combien d’heures mais j’étais là. Je ne voyais presque plus rien. Je ne pleurais même plus. je n’essayais plus de pleurer. Je voulais juste profiter de mes dernières minutes dans le calme.

J’attendais que la mort s’empare de moi, que mes maux cessent et que mes souvenirs se perdent. Cependant, je poussais des cris de nouveau-né dans un espace rempli de mur blanc. Je levai ma petite tête et avec mes deux yeux qui s’ouvraient pour la prochaine fois je vis les siens, aussi bleus et profonds que la mer . Je sus alors que c’était une nouvelle moi et ce sera sûrement pour une prochaine fois dans la nouvelle vie de Méduse.

Like Balistrad on Facebook

À propos Médoussa Jean François

Je m’appelle Médoussa Jean François, étudiante en gestion du tourisme à l’université Quisqueya . Lire a toujours été une passion et un repère pour moi. En lisant, j’ai appris des choses qui maintenant m’aident à mieux écrire pour dire ce que je tiens à faire passer. Ce qui se traduit très bien par cette phrase que j’ai dite en 2014 « LIRE POUR RÉNOVER, ÉCRIRE ET CONCRÉTISER ». Écrire est bien plus qu’une passion...c’est une façon de me révéler sous une autre forme et ce d’une meilleure façon.
x

Check Also

Les trésors du bleu

Assise sur ce mur au bord de la plage, j’avais le regard perdu dans le vide. ...