Accueil / Blog / À la une dans Balistrad / Youssoupha en Haïti au Parc historique de la Canne à Sucre, une organisation qui bouscule certaines habitudes

Youssoupha en Haïti au Parc historique de la Canne à Sucre, une organisation qui bouscule certaines habitudes

Temps de lecture : 3 minutes

L’icône du rap français, Youssoupha sera en concert dans le pays, le 05 juillet prochain à l’occasion du cinquième anniversaire du média en ligne Ayibopost. Après de grands noms comme Charles Aznavour, Maître Gims et Dadju, c’est au tour de Youssoupha de connaître le bonheur de performer en Haïti.

Cette fois, le théâtre de la prestation du Lyriciste Bantou sera le Parc Historique de la Canne à Sucre. Si pour les autres concerts, Tara’s était tout indiqué , le Parc Historique, Youssoupha ou tout simplement les organisateurs viennent un peu bousculer nos habitudes. Comme quoi, les concerts d’une telle ampleur ne peuvent se faire n’importe où.

Bon..oui, là-dessus nous pouvons nous mettre d’accord. Il faut, pour recevoir des artistes d’une telle trempe, que les conditions minimales soient réunies. Aussi Pétion-Ville ou tout simplement Tara’s paraissent les mieux indiqués. Cependant, entre nous haïtiens, Tara’s rentre tout simplement dans une logique exclusive. On ne saurait s’y rendre sans être voituré et bien friqué! Qui se souvient du concert très controversé de Charles Aznavour ? Ce prétexte à l’étalement du paraître !

Pire… Nous les soit-disant universitaires, des employés ou tout simplement des éléments majoritairement de la classe moyenne à vocation prolétaire entrons dans ce schéma de pensée : konsè sa yo pa fèt pou pèp ! Entre temps, nous nous mettons à économiser des mois durant l’argent que nous dépenserons en une nuit tels de vrais bourgeois sans nous rendre compte qu’en parlant de pèp, nous nous auto-désignons.

Quoiqu’il en soit, dans une courte vidéo qui enflamme déjà la Toile, le rappeur annonce sa venue dans le pays dans moins de deux mois. « Par amour » et avec l’«amour», l’homme qui donne sa voix au “Polaroid Experience” fera sa première expérience sur scène en Haïti pour marquer le quinquennat d’Ayibopost. Le rappeur français d’origine africaine foulera le sol dessalinien et c’est déjà une occasion donnée à “chaque frère” haïtien de venir savourer les prestations de l’homme qui chante “Négritude”.

Non pas que le Parc Historique demanderait d’être moins friqué, en tout cas, nous ne le savons pas encore, au moins, il souffrira au moins d’être beaucoup plus accessible. Aussi, il faudra s’attendre à une foule massive comme le souhaite le rappeur. De toute façon, cette foule a toujours su toujours trouver un moyen pour s’amuser. Concert à 100 us, elle est là. Dans les hauteurs et à pied, elle est là pi rèd. Pour la musique, le plaisir ou le paraître, que ferions-nous pas?

Youssoupha de son vrai nom Youssoupha Mabiki, est un rappeur français, né le 29 août 1979 à Kinshasa, en République Démocratique du Congo. Le protégé du label Bomayé Musik a plusieurs surnoms comme : «Youss, Prims Parolier, Le Lyriciste Bantou, Bakary Potter».

Outre ses nombreuses collaborations avec plusieurs rappeurs américains et français renommés comme : 50 Cent, Snoop Dogg, Busta Rhymes, Nas, Method Man, Redman, Diam’s, Kool Shen, S-Pi et Mike Génie, le Prims parolier comporte déjà 5 albums dans son répertoire: « À chaque frère; Sur les chemins du retour; Noir désir; Négritude; Polaroid Expérience».

5 juillet, c’est demain ! Préparez-vous. Le dollar est à 90 gourdes… peut-être…qu’il aura dépassé 100 gourdes entre temps. Pas grave, la musique nous donnera le temps de tout oublier pendant une soirée. Entre nous, c’est le quinquennat d’Ayibopost, ce n’est pas rien ça !

Une chose est sûre: ce sera chaud.

Billy Doré
dorebilly100@gmail.com

Like Balistrad on Facebook

À propos Billy Doré

dorebilly100@gmail.com'
Je suis Billy Doré. Journaliste. Etudiant en Sciences Politiques à l'INAGHEI et en Sciences Juridiques à l'EDSEG de l'Université d'Etat d'Haïti.
x

Check Also

La CJH vole au secours des nouveaux bacheliers

Conscient de l’ensemble de problèmes auxquels font face les jeunes qui, après les examens de fin ...